Édition du 16 octobre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Afrique

Le Zuptagate ou Arnaque et compagnie devant la justice sud- africaine

La Commission Zondo, du nom de son responsable, le procureur général adjoint, Raymond Zondo , nommé par le Président Ramaphosa, a commencé ses travaux le 20 août 2018. Le rôle de cette commission d’enquête est de faire toute la clarté sur ce qui s’est passé entre le Président Jacob Zuma, la famille Gupta et des responsables politiques. Les premières auditions sont autant de révélations explosives.

Tiré du blogue de l’auteure.

La commission a eu une naissance difficile mettant aux prises les partisans de Zuma qui n’en voulaient pas et les autres membres de la direction de l’ANC bien décidés à faire un grand nettoyage dans ses rangs. Finalement le Procureur général a pris la décision de nommer son adjoint, le procureur Raymond Zondo, à la tête de la commission d’investigation.

L’enjeu de cette commission n’est pas que juridique, mais bel et bien politique. L’ANC est plus que divisée sur cette affaire et des têtes pourraient bien tomber au fur et à mesure des révélations au cours des audiences. La crédibilité de la volonté de l’équipe de Cyril Ramaphosa va se mesurer aux résultats de cette commission d’enquête : ou bien elle fait son travail sans entraves, ni pression politique ou bien elle s’enfonce dans une interminable bataille juridique, comme la défunte Commission Seriti chargée d’enquêter sur la vente et l’achat d’armement, le fameux Arms Deal.

La première semaine d’auditions des témoins a apporté son lot de révélations explosives avec la déposition sous serment de l’ancien vice- Ministre des Finances Mbcesi Jonas qui a raconté comment, ce 25 octobre 2015 Ajay Gupta lui a proposé une enveloppe de 600 000 rands s’il acceptait le poste de ministre des finances en se mettant au service des Guptas qui avaient l’intention de vider les caisses de l’Etat.

Le rendez vous avait été organisé à la résidence des Guptas où le fils de Jacob Zuma, Duduzane l’avait conduit. Les Guptas lui ont affirmé qu’ils contrôlaient tout et qu’il ne risquait rien à travailler pour eux. Devant son refus, Ajay Gupta s’est fait menaçant en proférant des menaces de mort s’il disait un mot de cette rencontre. Jonas a quitté la résidence sans céder ni à l’argent, ni aux menaces. Six semaines plus tard, le Ministre des Finances Nhlanhla Nene était limogé : il s’opposait au marché pharaonique d’achat de 7 centrales nucléaires à la Russie. https://www.dailymaverick.co.za/article/2018-08-24-what-the-guptas-wanted-from-mcebisi-jonas/.

Cette semaine c’est au tour de l’ancienne député de l’ANC Vytjie Mentor de témoigner devant la commission. Elle a aussi commencé à expliquer comment elle avait été invitée chez les Guptas où l’offre de remplacer Barbara Hogan, alors Ministre des Entreprises publiques, lui avait été faite, alors que Jacob Zuma écoutait la conversation dans une pièce voisine.

Le Président de la Commission a le droit de faire comparaitre Jacob Zuma et son fils Duduzane, si la commission veut entendre ce qu’ils ont à répondre aux témoins qui ont formulé de graves accusations contre eux. Déjà les avocats des Guptas ont déposé une demande de contre interrogatoire des témoins. La commission va poursuivre l’audition de témoins clé dans le scandale de la main mise de la famille Gupta sur l’état sud-africain.

Mais avant même les conclusions de la commission, il est difficile de ne pas se poser la question de savoir comment un tel mécanisme a pu se mettre en place et quelles sont les responsabilités de l’ANC qui a permis l’arrivée au pouvoir de Jacob Zuma et a fermé les yeux devant le pillage des ressources de la nation.

Jacqueline Derens

Collaboratrice au site de Mediapart (France).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Afrique

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...