Édition du 18 avril 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Féminisme

Le cabaret féministe

Le comité des femmes de Québec solidaire a organise un cabaret féministe le 8 mars au soir pour souligner le thème du 8 mars :’ l’égalité sans limites’ mais aussi pour rappeler les luttes des femmes d’ici et d’ailleurs

Ce cabaret se voulait à la fois festif et politique. Ce sont donc des témoignages féministes qui ont alterné avec des chanteuses de Québec.

Le tout a débuté par un mot de bienvenue portant sur la thématique de ’l’égalité sans limites’ dans le contexte politique mondial actuel et la nécessité pour les femmes de résister.

Pour davantage illustrer cette situation politique l’animatrice madame Auréliane Macé a introduit quatre capsules médiatiques.
Une première capsule portrait sur la manif des femmes à Washington. Madame Marie Dionne nous a relaté les importantes mobilisations des femmes et décrit celle de Montréal en particulier.
La deuxième capsule a porté sur les féminicides en Amérique Latine. Madame Marie Céline Domingue nous a rappelé les violences faites aux femmes. Elle nous a aussi commenté les résistances des femmes avec l ’appel à la grève mondiale des femmes pour le 8 mars.
La troisième capsule a porté sur l’environnement et ses effets sur les femmes. Madame Danielle Adam a souligné l’importante mobilisation citoyenne des femmes dans les groupes écologistes.
Enfin Madame Monique Voisine a dénoncé les coupures dans le financement des groupes de femmes au Québec.

La chanteuse Meika a ouvert le premier intermède musical avec sa voix chaude et ses chansons rythmées.

Un premier témoignage a suivi. Auréliane, notre animatrice a présenté madame Roxanne Lachance qui a expliqué la culture du viol dans le cadre des derniers événements de l’Université Laval.

Le deuxième intermède musical est venu de Nora avec ses chansons anglaises dont une de Tracey Chapman.

Le deuxième témoignage portrait sur la situation des femmes autochtones de Val d’Or. Madame Cécilia Valdebenito nous a fait une chronologie des événements et a expliqué la situation des femmes qui ont osé parler. Madame Pénélope Guay est venue, en cours d’exposé, élargir le débat à la situation des femmes innues de Sept-Iles.

Le troisième intermède musical est venu De Béatriz. Ses airs de salsa cubaine ont réchauffé la salle et les filles se sont mises à danser.

Le dernier témoignage a porté sur l’expérience de Filomena. Madame Françoise Roinsol a rapporté l’expérience de coopérantes québécoises qui ont travaillé avec les femmes de mineurs au Pérou. Elle a fait le lien avec la thématique de l’égalité pour montrer comment à travers la lutte des mineurs ces femmes péruviennes ont mené leurs luttes à elles comme femmes.

C’est Aurora qui a conclu le coté musical du cabaret avec entre autre un bossé mucho enflammé et un Gracia la vida toujours magnifique.

Le cabaret féministe a été très apprécié pour son contenu politique et musical. C’est plus de 120 personnes qui sont venues ce 8 mars pour participer à cette activité de Québec Solidaire.

Un beau succès pour le comité des femmes

ginette lewis

Sur le même thème : Féminisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...