Édition du 19 septembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Le coup fourré de la disparition du Solidaire Ste-Marie-St-Jacques Un déni démocratique dans l’air du temps

Album photos à https://goo.gl/photos/XAuSD4BFCxDXfTSR6

Le coup de Jarnac [1]. Étaient présentes au rassemblement dans le quartier Centre-Sud la députée NPD englobant Ste-Marie-St-Jacques et la députée du PQ d’Hochelaga-Maisonneuve, comté voisin, qui a pris la parole tout comme deux anciens anciens députés péquistes de la circonscription, de même que des représentantes d’un centre d’alphabétisation, d’une maison de jeunes, du milieu LGBTQ fort important dans le comté et d’un musée populaire en plus évidemment de la députée Solidaire.]]] des Libéraux contre Québec solidaire aura suscité une riposte rapide en seulement cinq jours mais qui reste modeste pour l’instant soit quelques centaines de protestataires et dix mille signataires d’une série de pétitions [2]. Étaient présentes au rassemblement dans le quartier Centre-Sud la députée NPD englobant Ste-Marie-St-Jacques et la députée du PQ d’Hochelaga-Maisonneuve, comté voisin, qui a pris la parole tout comme deux anciens anciens députés péquistes de la circonscription, de même que des représentantes d’un centre d’alphabétisation, d’une maison de jeunes, du milieu LGBTQ fort important dans le comté et d’un musée populaire en plus évidemment de la députée Solidaire.

Le caractère anti-démocratique de la manoeuvre des Libéraux crève les yeux. Non seulement y at- il son aspect coup fourré profitant de l’inattention Solidaire dont les trois députées, seules représentantes conséquentes des intérêts populaires, sont débordées. « Jamais ce scénario n’avait été évoqué durant les consultations publiques tenues par le directeur général des élections (DGE) » (Michel David). Pour pour comble d’insulte, la Commission de la représentation électorale a bafoué son « second critère » après le premier de « l’égalité du vote des électeurs », soit « que chaque circonscription représente une communauté naturelle établie en se fondant sur des considérations d’ordre démographique, géographique et sociologique. » [3] À moins de penser que Westmount ait des atomes croches avec le Centre-Sud.

On peut aussi douter de la sincérité démocratique du PQ qui avait un représentant officiel à la Commission permanente de révision de la liste électorale du Québec. En effet, « [l]a Commission est composée de trois membres, dont un président choisi et nommé par le DGE. Les deux autres membres sont nommés par le DGE à partir de listes transmises par les chefs des deux partis politiques s’étant classés premier et deuxième lors de la dernière élection générale. » [4] Il est vrai que les deux autres partis peuvent y déléguer des représentants officieux. Il faut croire que la représentante de Québec solidaire était aux abonnées absentes... tout comme celle de la CAQ.

Les Libéraux profitent manifestement de l’air du temps car leur offense démocratique paraît bien peu de choses à côté des trumpismes de Trump-la-mort ou de l’état d’urgence français qui se prolonge longtemps après les attentats [5]. Il ne se démarque pas non plus à ce point de la rupture de la promesse des Libéraux fédéraux d’instaurer une élection à la proportionnelle à temps pour les élections fédérales de 2019, comme un intervenant l’a fait remarquer, d’où de modestes manifestations pan-canadiennes cette fin de semaine-ci [6].

Les Libéraux québécois ont-ils soulever une pierre qui va leur retomber sur les pieds, revivifiant Québec solidaire ? Ou vont-ils tourner le fer dans la plaie de la démission surprise de Françoise David, pilier du parti, qui cache une profonde crise d’orientation et de stratégie ? [7]

Marc Bonhomme, 12 février 2017, www.marcbonhomme.com ; bonmarc@videotron.ca 1 2 3 4 5 6 7


[1Michel David, Le coup de Jarnac, Le Devoir, 9/02/17] des Libéraux contre Québec solidaire aura suscité une riposte rapide en seulement cinq jours mais qui reste modeste pour l’instant soit quelques centaines de protestataires et dix mille signataires d’une série de pétitions[[Lisa-Marie Gervais, Des centaines de personnes pour sauver Sainte-Marie–Saint-Jacques, Le Devoir, 12/02/17

[2Lisa-Marie Gervais, Des centaines de personnes pour sauver Sainte-Marie–Saint-Jacques, Le Devoir, 12/02/17

[5Agence France-Presse, L’Assemblée vote une cinquième prolongation de l’état d’urgence, jusqu’au 15 juillet, Libération,14/12/16

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...