Édition du 14 novembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Canada

Le gouvernement doit s’attaquer aux inégalités et stimuler l’économie

Un centre de réflexion dévoile son plan pour réduire la pauvreté, créer des emplois et éliminer les échappatoires fiscales.

Le Centre canadien de politiques alternatives (CCPA) exhorte le gouvernement fédéral à déposer un budget qui respecte ses promesses de réduire les inégalités des revenus et stimule la croissance inclusive.

Avec la publication de son Budget fédéral alternatif (BFA), le CCPA propose un budget fédéral qui prend des mesures décisives pour offrir aux Canadiens ce qui est important pour eux : la création d’emplois, la réduction des inégalités des revenus, la réduction de la pauvreté, l’élimination des échappatoires fiscales injustes et coûteuses, et dynamiser l’économie. Les mesures proposées dans le BFA permettraient à 1,1 million de Canadiens de sortir de la pauvreté, réduiraient l’inégalité des revenus, doubleraient la croissance économique à 5,4 % et, à leur point culminant, entraîneraient la création de 460 000 nouveaux emplois, ce qui ferait descendre à 6,4 % le taux de chômage du Canada. 

« L’inégalité des revenus et l’incertitude économique dans l’ensemble du monde industrialisé ont semé la méfiance et le désespoir. » Le moment serait très mal choisi pour discourir sur l’équité sans adopter les politiques permettant de mettre en œuvre des changements significatifs », affirme David Macdonald, économiste principal du CCPA.

Dans le plan du BFA, le 90 % des familles qui gagnent moins de 170 000 $ par année auraient une meilleure situation. Les familles se trouvant dans le 5 % des mieux nanties (celles qui gagnent plus de 218 000 $ par année) paieraient davantage d’impôts comparativement aux services qu’ils recevraient, principalement en raison de l’élimination des échappatoires fiscales.

Le BFA est axé sur les politiques qui réduiraient les inégalités et offre une analyse de distribution transparente des entités qui profiteraient de ses propositions et de celles qui les financeraient. Il a élargi son analyse en 2017 pour inclure une répartition par sexe des changements majeurs dans les impôts et les transferts, ce qui offre un modèle pour la propre analyse du gouvernement fédéral. 

« De plus en plus de Canadiens et Canadiennes subissent les effets des inégalités au quotidien. Les femmes veulent être rémunérées équitablement, les jeunes veulent des possibilités d’emploi et la classe moyenne veut un régime fiscal équitable », affirme Kate McInturff, chercheure principale. « Le Budget fédéral alternatif offre une voie claire à suivre pour un avenir plus équitable et durable. » 

Le Budget fédéral alternatif, qui constitue un plan économique progressiste détaillé et entièrement chiffré, réunit 85 économistes et experts sectoriels. Même s’il propose d’apporter des changements importants aux programmes sociaux canadiens, le BFA laisse les dépenses et les revenus fédéraux près des plus bas niveaux historiques, tandis que le ratio de la dette au PIB demeurerait constant.

Le plan du BFA :

- ajoute une nouvelle déduction complémentaire au titre de la TPS pouvant atteindre 1 800 $ par personne afin de réduire le taux de pauvreté ;

- s’occupe de la crise dans les réserves des Premières Nations au moyen d’une attaque de front sur les questions du logement, de l’eau potable, de l’éducation et des soins de santé ;

- entraînera une très grande amélioration de l’infrastructure publique au moyen d’un financement annuel de 13 milliards de dollars en nouveaux transferts pour les dépenses des municipalités en matière de transport en commun, d’eau, de traitement des eaux usées et d’autres besoins locaux ;

- élargit considérablement l’accès à des services de garde abordables, grâce à une plus grande participation du gouvernement fédéral dans les efforts de financement provinciaux et territoriaux ;

- accroît la part de financement du gouvernement fédéral pour les soins de santé et élargit l’assurance-maladie afin d’inclure l’assurance-médicaments, les soins à domicile, les soins de longue durée, la santé mentale, les soins dentaires et les services de réadaptation ;

- élimine les échappatoires fiscales les plus coûteuses et régressives afin d’augmenter les revenus, sans porter de coup aux ménages de la classe moyenne.

« Les élections américaines et le Brexit nous ont appris que les gens n’apprécient pas le statu quo. Les enjeux sont élevés, mais les choix sont clairs », affirme M. Macdonald. « L’absence de mesures immédiates pour atténuer les inégalités au Canada divisera profondément la société, entraînera une pauvreté inexcusable et minera davantage la confiance du public. » 

Sur le même thème : Canada

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...