Édition du 19 juin 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Le gouvernement fédéral de Justin Trudeau utilise nos taxes pour détruire le climat !

Le 29 mai 2018, le gouvernement Trudeau offrait à la compagnie texane Kinder Morgan 4,5 milliards de dollars pour l’achat de son oléoduc Trans Mountain, oléoduc reliant l’Alberta à la côte ouest de la Colombie-Britannique. En raison des risques environnementaux reliés au projet d’expansion de cet oléoduc, de façon à y faire circuler davantage de pétrole provenant des sables bitumineux de l’Alberta (appelé pétrole sale) le gouvernement de Colombie-Britannique et certaines communautés autochtones étaient opposés à ce projet.

Qu’implique cette décision d’utiliser l’argent des contribuables canadiens pour nationaliser une énergie fossile ?

• Le gouvernement Trudeau choisit pour nous alors qu’il a été élu en 2015 en promettant de mettre un terme aux subventions au secteur pétrolier et gazier. Cette transaction est une trahison envers sa base électorale.

• Le gouvernement Trudeau prend les risques à la place de l’entreprise privée. En effet Kinder Morgan savait son projet intenable à cause de la grande opposition à celui-ci (d’ailleurs elle fait face à plus d’une douzaine de recours légaux). Ainsi, alors que de grands fonds d’investissement tournent le dos aux énergies fossiles notre gouvernement parie des milliards d’argent public pour un projet qui risque de ne jamais voir le jour.

• Le gouvernement Trudeau achète un vieil oléoduc de 60 ans, mais il risque d’engloutir plusieurs autres milliards de dollars pour la construction du nouvel oléoduc nécessaire à l’exportation de plus de pétrole des sables bitumineux. Projet que Kinder Morgan avait évalué à 7,4 milliards de dollars.

• Le gouvernement Trudeau aura beaucoup moins d’argent disponible pour la transition vers les énergies renouvelables, les technologies propres et l’efficacité énergétique, secteurs qui créent plus d’emplois par dollar investi.

• Le gouvernement Trudeau reniera ses engagements pris au sommet de Paris (COP 21) car pour que son investissement soit rentable il faudra que beaucoup de pétrole des sables bitumineux coule dans ce nouvel oléoduc. On sait que l’atteinte des objectifs liés à l’Accord de Paris impose de laisser dans le sol la vaste majorité des réserves de pétrole des sables bitumineux.

• Le gouvernement Trudeau est loin d’être le « leader du climat » qu’il prétend être. Ils trompent les gens.

• Le gouvernement Trudeau retire le pouvoir aux provinces car une loi provinciale ne peut entraver les pouvoirs d’une société de la Couronne. Ainsi les mesures prises par la Colombie-Britannique pour protéger son environnement n’auront aucun effet.
Faites savoir au gouvernement Trudeau (justin.trudeau@parl.gc.ca) que nos taxes ne doivent pas servir à hypothéquer notre avenir et celle des générations futures et qu’il est plus que temps d’agir pour sauver notre planète !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...