Édition du 27 juin 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Énergie et ressources naturelles

Le syndicat Unifor fait le point sur une campagne syndicale pour la protection des emplois dans l'industrie du bois d'oeuvre

SAGUENAY, QC, le 6 mars 2017 - Alors qu’ils parcourent le Québec à l’occasion d’une tournée annuelle, les dirigeants du syndicat Unifor s’arrêtent à Saguenay, aujourd’hui, pour aller à la rencontre des membres et des dirigeantes et dirigeants des sections locales. « Nous voulons échanger avec nos militantes et militants sur les dossiers d’actualité et les sujets qui les préoccupent », a expliqué Renaud Gagné, directeur québécois d’Unifor.

Le syndicat a aussi profité de l’occasion pour exposer ses différentes démarches dans l’important dossier du bois d’œuvre. « C’est une priorité au sein de notre syndicat alors que des taxes pourraient nous être imposées sous peu mettant ainsi en danger les milliers d’emplois que compte cette industrie », a indiqué le dirigeant syndical.

Unifor déplore évidemment la situation alors que les Américains ont déposé une plainte, reprochant au Canada et au Québec de vendre le bois des terres publiques au rabais, ce qui équivaudrait à des subventions déguisées. Rappelons qu’au cours des dernières années, les États-Unis ont non seulement perdu tous leurs recours devant les tribunaux, mais qu’en plus, « avec le nouveau régime forestier québécois, la question est encore plus claire puisque dorénavant le prix du bois est basé sur des enchères publiques », a déclaré M. Gagné.

Unifor doute que cette lutte qui s’engage ne se règle rapidement et c’est pourquoi le syndicat travaille sur plusieurs fronts afin de soutenir les travailleurs, les communautés et les entreprises qui dépendent de cette industrie. Unifor est membre de la coalition avec les représentants du gouvernement du Québec, des entreprises, des municipalités et d’autres syndicats dans ce dossier.

Entre autres actions, Unifor a aussi travaillé à :

- La sensibilisation et de mobilisation auprès des membres par l’envoi de correspondance et une section spéciale sur son site Internet ;

- La présentation d’une résolution d’urgence au Congrès de la FTQ ;

- L’envoi d’une lettre type (reprise par plus de 50 sections locales jusqu’à maintenant) demandant au premier ministre Justin Trudeau d’agir par :
- La mise en place d’un programme spécial d’assurance-emploi pour les travailleuses et travailleurs qui seraient affectés ;

- L’accès à des garanties de prêts pour les entreprises concernées ;

- Une campagne de promotion du régime forestier québécois ;

- Un plan d’action pour contrer l’industrie américaine en faisant des démarches aux États-Unis.

Semaine de lobby à Ottawa et documentation en préparation

Au niveau pancanadien, le syndicat est aussi en train de bâtir des outils de communication pour sensibiliser les membres et la population à cette importante menace. « La documentation est en préparation et du 20 au 23 mars prochain nous serons plusieurs dizaines de représentants d’Unifor sur la colline parlementaire à Ottawa pour faire un lobby spécifique au dossier du bois d’œuvre », a annoncé le directeur québécois.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Sur le même thème : Énergie et ressources naturelles

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...