Édition du 17 avril 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Canada

Les Libéraux d'Ottawa se traînent les pieds au Québec

Le mardi 31 octobre, une trentaine d’ouvriers de la Davie et le nouveau président du syndicat, monsieur Réjean Guay, se sont introduits brièvement dans les bureaux du Ministre Duclos, responsable pour le Parti Libéral du Canada de la Région de la Capitale Nationale et de Chaudière Appalaches.

Improvisée, sans autre avis que celle aux journalistes, la manifestation avait pour but de rappeler, peut-être avec l’assentiment de la Compagnie qui y aurait vu son avantage, selon un ouvrier syndiqué, les promesses suite à la prochaine livraison dans les délais de l’Astérix, un navire ravitailleur de l’Armée canadienne. En effet, tous ne tarissaient pas d’éloge pour ce navire dont les prouesses techniques des dessins et de la réalisation sans pépin majeur sont tout à l’honneur des ouvriers du Chantiers. Même l’émission « Découverte » de Radio-Canada en a rapporté les exploits dans un reportage scientifique de haut niveau tout au long de la construction. Alors on se demande ce qui retarde la venue d’un autre contrat avant Noël. C’est normal compte tenu du peu d’empressement d’Ottawa à donner du travail aux ouvriers.

Dans la semaine qui a suivi, l’Assemblée Nationale du Québec a adopté à l’unanimité une résolution exhortant le Canada à inclure les Chantiers dans sa Stratégie nationale de Construction Navale pour le futur. En effet, rien ne garantit, sinon de vagues promesses fondées sur la réussite de l’Astérix, que les ouvriers auront du travail pour les Fêtes.

Le Bloc a renchéri à Ottawa, selon sa tradition de veiller aux intérêts du Québec et de ses travailleurs, pour proposer à la Chambre des Communes une résolution similaire à celle de Québec. Aucun député libéral n’a voté pour. De quoi douter de la volonté de ce parti de garnir le carnet de commandes des Chantiers Davie et de fournir aux travailleurs de quoi passer de Joyeuses Fêtes.

Voici la résolution du Bloc :

« Que cette Chambre reconnaisse l’expertise de Chantier Davie — qui représente 50 % de la capacité de production du pays — et qu’elle exige du gouvernement un réajustement de sa Stratégie nationale de construction navale afin de bénéficier au maximum de la capacité de production de Davie. »

Le député du Bloc, Boudrias, de rajouter :

« Ce que nous leur demandons n’a pourtant rien de surnaturel, le chantier de Lévis est reconnu comme étant le meilleur en Amérique du Nord. Ottawa investira près de 100 milliards $ au cours des 20 à 30 prochaines années pour le renouvellement de sa flotte. Là-dessus, pas une cenne pour le Québec. C’est soit de la mauvaise foi, soit de l’incompétence. »

Et d’en remettre :

« Les 40 députés libéraux du Québec devraient avoir honte de ne pas être capables de se porter à la défense du Québec. À quoi sert-il de voter pour le parti au pouvoir si les députés émanant du Québec sont dégriffés et apathiques lorsqu’il s’agit de défendre nos intérêts nationaux ? »

Lors de son dernier congrès, le PQ s’est engagé à faire la promotion de la construction navale le long du Saint-Laurent. Cela signifierait une attention particulière portée au Chantier Davie. L’exécutif du comté de Lévis du parti se promet bien d’en faite un thème important lors de la prochaine campagne électorale de 2018.

Guy Roy

Guy Roy

l’auteur est membre du collectif PCQ de Québec solidaire à Lévis.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Canada

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...