Édition du 12 décembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec

Les fachos se préparent pour la bataille, le 25 novembre

Que se trame-t-il pour samedi prochain à Québec : une manif ou une guerre ? Par peur des antifascistes, l’extrême-droite québécoise semble plus unie que jamais afin de livrer bataille à ses opposants.es.

Tiré du blogue de l’auteur.

À l’origine, il y a environ deux mois, La Meute et la Storm Alliance annonçaient un événement commun, devant l’Assemblée nationale, contre la Commission sur le racisme systémique :

La commission ne sera jamais mise sur pied – sa forme ayant été complètement dénaturée par le PLQ – mais les xénophobes tiennent tout de même à se faire entendre, sans quoi leurs groupes respectifs risqueraient de s’effondrer. Ils ont besoin d’événements rassembleurs.

La Meute se réorganise

Les chefs meutons tentent de se faire rassurants par tous les moyens possibles. Leur porte-parole Sylvain « Maikan » Brouillette bombe le torse en affirmant que son organisation (parapolicière) a raffiné ses stratégies et est bien équipée :


(Quelles stratégies, sauteront-ils en parachute cette fois-ci ?)

En fait, ils ont emprunté 2500$ pour équiper leur « cellule de sécurité » et ont ajouté un « bouton de don » à cet effet, sur leur site web. Ils n’avaient amassé que 1365$ aux derniers nouvelles.

Le groupe haineux nous apprend également qu’on vient d’inventer un nouveau grade hiérarchique, la « papatte jaune », qui permettra aux loups de mieux marquer leur territoire :

Les mensonges de La Meute

La Meute et la Storm Alliance avaient laissé entendre, dans des messages de propagande, qu’ils allaient œuvrer « en partenariat » avec la Sûreté du Québec pour se défendre contre d’éventuels protestataires.

La SQ a contacté les chefs de ces formations afin de les obliger à se dédire publiquement : jamais la SQ n’appuierait des groupes racistes. Maikan et Dave Tregget ont dû ainsi démentir leurs publicités dans un message officiel.

Un autre chef, Éric Proulx, en rajoute toutefois en prétendant travailler « de concert » avec le SPVQ et l’escouade anti-émeute :

Le communiqué de M. Proulx est d’ailleurs fort instructif sur le déroulement de la manif à venir. Se préparant au pire, il prévient les manifestants.es qu’une sorte d’apocalypse pourrait survenir :

Puis il décrète que les manifestants.es n’auront pas le droit de s’exprimer, les membres devront se taire « comme d’habitude » :

À quoi bon manifester si on les prive du droit de s’exprimer librement ? Ah oui, bien sûr, on craint que des opinions extrémistes puissent être entendues à la caméra…

La Storm Alliance se cherche une raison d’être

Les partenaires de La Meute accepteront-ils de marcher en silence eux aussi ? Cette fois-ci, la coopération entre diverses formations d’extrême-droite devenait nécessaire, car elles sont toutes effrayées par les antifas, dans la foulée de la manif du 20 août dernier.

Dave Tregget, fondateur de la Storm Alliance (et ex-Soldier of Odin) justifie leur alliance par une pensée digne d’un Confucius pour les nuls :

Ce même Tregget a ensuite multiplié les capsules vidéos afin de donner un sens à leur manif, qui en manque cruellement : protester contre les maudits impôts, contre le registre des armes à feu, contre les failles du système de santé… Trouvez-vous des raisons, tant que vous êtes là, ça va faire la job :

Mais trop, c’est comme pas assez. Le gourou de la S.A. peine à mobiliser ses troupes autour d’un objectif commun, comme s’en est plaint un membre avisé, qui trouve tout cela trop « cacaphonique » :

Les Patriotes d’extrême-droite à la rescousse

Les groupuscules indépendantistes d’extrême-droite évitent habituellement de marcher aux côtés des fédéralistes/binationalistes. Mais comme ils tremblent également devant les antifas, ils n’ont plus d’autres choix que de faire front commun, pour réaffirmer leur haine des musulmans.es.

Le chef du Front patriotique du Québec, Guy Bélanger, invite tous ses membres à le joindre devant l’Assemblée nationale, pour affronter ces « macaques » anti-racistes en leur souhaitant « Joyeux Noël ! » :

Dans un autre communiqué, on annonce qu’une « équipe de sécurité complète » a été conçue au sein des Patriotes :

Un membre zélé appelle à écraser les antifas, à « leur foncer dedans » :

Notons au passage que plusieurs autres groupuscules extrémistes promettent aussi d’être présents, telle la Northern Guard, qui n’accepte que des hommes dans ses rangs :

Un succès à prévoir ?

Les différents chefs prévoient bien sûr une foule record, ça fait partie de leur stratégie de mobilisation. Dave Tregget affirme qu’il a convaincu 1000 personnes à lui seul, tandis que Maikan y va d’une vision prophétique :

La réalité risque d’être plus cruelle, car des clans régionaux ont de la misère à remplir leurs autobus, pouvant coûter jusqu’à 1500$ chacun :

Chose certaine, ils se préparent pour la guerre et ils seront prêts. Ils manifestent pourquoi ? Who cares ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...