Édition du 26 juin 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Les membres d'Unifor entérinent l'entente de principe à la scierie Cédrico

CAUSAPSCAL, QC, le 3 juill. 2018 - Les membres de la section locale 299 du syndicat Unifor ont acceptée l’entente de principe négociée entre les parties dans une proportion de 98 pour cent cette fin de semaine au terme d’une assemblée syndicale.

« Malgré des négociations ardues alors que les membres avaient autorisé un mandat de grève, c’est clair que nous saluons le résultat. On aura réussi à obtenir les items auxquels nos membres s’attendaient », a expliqué Martin Dugas, représentant national au dossier.

Au nombre des faits saillants, mentionnons :

- Durée de la convention collective de quatre ans avec une possibilité d’une 5e année si les investissements prévus de 8,5 millions de dollars sont réalisés avant le 30 avril 2021 (du 1 mai 2017 au 30 avril 2022) ;

- Programme de congés-éducation payés (CEP) : 0,03 $/heure multiplié par les heures de l’horaire normal de travail payées par l’employeur pour chaque salarié, et ce, pour toute la durée de cette convention collective ;

- Ajustement de salaire pour le personnel à l’entretien de 0,70 $/heures dès la première année ;

- Augmentations salariales pour tous les salariés de :

- À la ratification : 2,5 pour cent rétroactivement sur les gains bruts depuis le 1er mai 2017 ;

- À la ratification 2018 : 1,50 $/heure (8,5 pour cent en moyenne) pour chaque travailleur (ajustement salarial en fonction du niveau dans le secteur du sciage) ;

- 1er mai 2019 à 2020 : 3 pour cent ;

- 1er mai 2020 à 2021 : 3 pour cent ;

- Pour l’année optionnelle du 1 mai 2021 à 2022 : 3 pour cent.

- Régime de retraite RRFS ou Fonds de solidarité de la FTQ

- Cotisations de l’employeur

- 1er mai 2019 : 1 pour cent ;

- 1er mai 2020 : 1 pour cent ;

- 1er mai 2021 : 2 pour cent.

- Vacances : une semaine de vacances supplémentaire après 20 ans. Et une augmentation du pourcentage payé de vacances pour les salariés qui ont de 3 ans à 8 ans d’ancienneté de 0,5 pour cent et de un pour cent entre pour ceux qui ont 15 ans à 20 ans ;

- Prime de quart : augmentation de 0,25 $/heure (représentant 1,3 pour cent du salaire moyen de nuit).

Le directeur québécois Renaud Gagné qui a participé aux négociations finales s’est montré aussi satisfait du résultat. « Avec une enveloppe monétaire qui représente des gains de plus de 25 pour cent pour la durée de la convention collective et des améliorations sur le volet normatif, c’est clair que nous avons obtenu un bon contrat de travail », a-t-il déclaré.

La convention collective était expirée depuis le 1er mai 2017. Des rencontres de négociation se déroulaient depuis le 10 octobre 2017 et les parties étaient en conciliation. La scierie Cédrico emploie plus de 100 membres de la section locale 299 d’Unifor.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...