Édition du 21 août 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Les membres nouvellement syndiqués avec Unifor ratifient une convention collective avantageuse à la scierie du Groupe Lebel à Dégelis

DÉGELIS, QC, le 9 juin 2018 - Alors qu’ils étaient réunis en assemblée syndicale hier, les membres de la section locale 299 du syndicat Unifor ont ratifié une entente de principe dans une proportion de 71 %.

« Ces membres nouvellement syndiqués vont ainsi bénéficier de bonnes améliorations de leurs conditions de travail pour les prochaines années tout en consolidant leur emploi avec des investissements qui seront faits dans la scierie. L’usine de Dégelis est le septième établissement où nous représentons des travailleurs de cet employeur. Nous sommes fiers qu’ils aient joint la grande famille d’Unifor », a commenté le directeur québécois d’Unifor, Renaud Gagné.

Au nombre des faits saillants, voici quelques-uns des gains obtenus :

- Implantation d’un comité de relations de travail ;

- Mise en place d’un poste de représentant à la prévention avec une définition des tâches et du rôle ;

- Prolongation à 18 mois au lieu de 12, pour le maintien sur la liste d’ancienneté lors de mise à pied ;

- Obligation d’afficher dans les 21 jours d’un poste vacant ;

- Ajout d’un congé mobile ;

- À compter du 1er janvier 2019, un horaire de 40 heures pour tout le monde (vs 45)

- Augmentation de la prime de nuit de 0,05 $ (0,70$) à la ratification et 0,05$ (0,75 $) supplémentaire au 1er juillet 2020 ;

- Introduction du FSTQ (1-1 à la ratification et 2-2 au 1er janvier 2020)

- Un contrat de quatre ans avec possibilité d’une prolongation d’un an à la condition qu’un investissement de 3 millions soit réalisé avant l’échéance des quatre ans ;

- Des augmentations salariales :

- de 0,60 $ (ce qui représente entre 2,8 et 3,0 pour cent selon le salaire), le tout rétroactivement au 1er janvier 2018 pour la production et de 1,50 $ (6,6 pour cent pour le plus haut salaire) pour la maintenance ;

- 2 pour cent les deux années suivantes ; 2,25 pour cent la dernière et 2,25 % pour l’année supplémentaire conditionnelle.

- Contribution de 0,03 $/heure au congés-éducation payés (CEP).

« Le comité de négociation a fait un excellent travail. La négociation d’une première convention collective sous l’égide d’Unifor n’est pas toujours facile car nous devons faire des rattrapages par rapport au groupe des scieries. Mais dans notre cas, on peut dire que ça été bien dans les circonstances alors que nous que nous avons obtenu de bons résultats », a commenté le représentant national au dossier, Joël Vigeant.

Unifor représente 90 membres à la scierie de Dégelis.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...