Édition du 27 juin 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Les syndiqués d'ArcelorMittal rejettent en bloc les offres de l'employeur (Syndicat des Metallos)

Ils donnent 72 heures à l’employeur pour entendre raison avant la grève.

SEPT-ÎLES, QC, le 5 mai 2017 - C’est avec une très forte majorité que les 2000 travailleurs d’ArcelorMittal à Fermont et Port-Cartier ont rejeté l’offre finale de leur employeur, décidant du même coup de déclencher une grève d’ici 72 heures en l’absence de règlement. La proposition de l’employeur d’instaurer un régime de retraite à deux vitesses, désavantageux pour les nouveaux travailleurs, a été vivement décriée par les membres.

« Le mandat est clair : il n’est pas question de lâcher les jeunes. Le régime de retraite doit être maintenu pour tous. Si l’employeur s’entête, le minerai restera là où il est, aussi longtemps qu’il le faudra pour assurer des conditions de travail équitables envers tous les travailleurs, actuels et futurs. Les anciens se sont battus pour ce régime de retraite, les membres actuels sont déterminés à le transmettre aux plus jeunes », a fait valoir le coordonnateur des Métallos pour la Côte-Nord, Nicolas Lapierre.

Outre le régime de retraite, les syndiqués demandent de rapatrier au sein d’ArcelorMittal des postes attribués à des sous-traitants. Le syndicat souhaite en outre s’attaquer aux différences entres les conditions des travailleurs du site minier de Fire Lake et de ceux de la mine du Mont Wright.

« Il est minuit moins une. Le nœud est simple à défaire, du moment que la volonté y est de la part de l’employeur. Ce dernier ne doit pas douter de la détermination des 2000 membres ! S’il faut passer par un conflit, les membres n’hésiteront pas », fait valoir Nicolas Lapierre. 

Voici les résultats des votes secrets :

- SL 5778 (mine du Mont Wright) : 99,8 %

- SL 7401 et 7401-FP (employés de bureau et le personnel technique de Fermont) : 100 %

- SL 7401 et 7401-FP (employés de bureau et le personnel technique de Port-Cartier) : 100 %

- SL 8664 (usine de bouletage de Port-Cartier) : 99 %

- SL 6869 (chemin de fer, installations portuaires et manutention) : 99,3 %

Syndicat des Métallos (FTQ)

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...