Édition du 14 novembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections

Lettre ouverte à mes cousinEs et amiEs françaisES

Comprenez-vous quelque chose à ce que le discours hégémonique vous raconte ? On vous dit d’un côté que ce marasme (le néolibéralisme) dont vous voulez sortir est le seul mode de vie possible et de l’autre que, pour en sortir, il faut voter pour celui qui promet de n’y rien changer (Macron).

On vous dit d’un côté que tout est mieux que Le Pen, mais que si la gauche lui fait face au deuxième tour, c’est celle-là qui sera élue, donc que vous voterez pour Le Pen parce que vous ne la voulez pas au pouvoir ?

Doit-on comprendre que les gens qui veulent voter Macron juste pour faire barrage à Le Pen sont déjà prêts à voter Le Pen au deuxième tour juste pour faire barrage à Mélenchon ? Doit-on comprendre que tant de gens, devant l’alternative justice sociale ou exclusion, choisiront l’exclusion ?

Je dois avouer que je ne comprends pas ces prophètes de malheur qui vous implorent de renier votre cœur et votre tête au premier tour, qui vous incitent à réaliser leur scénario catastrophe pour pouvoir chanter après qu’ils vous l’avaient bien dit.

Devant la grisaille du même et de la soumission aux patrons, devant l’horreur de l’exclusion, vous avez un troisième choix : celui de renouveler votre République, de redonner la voix à la multitude, de faire le pari de la solidarité humaine contre celui de la guerre de tous contre chacun.

Ah, si j’étais français, comme j’enverrais valser les sondages, les chantres des prophéties autoréalisantes, les lustucrus, les marchands d’illusions individualistes, les maquignons qui vous vendent le vieux cheval boiteux libéral paré de couverture rose ou caparaçonné de brillants centristes, les crieurs de l’appel de la race, les escrocs qui se glorifient de leur gabegie pour « mieux vous sauver mon enfant » des mains crochues du croque-mitaine, les pères fouettards qui vous interdisent de regarder le temps qu’il fait, les désespérés qui vous attirent dans leur barque trouée pour vous entraîner dans leur noyade, les grands bourgeois qui veulent votre bien et finiront bien par l’avoir, les fortunés qui ne lèveront jamais le petit doigt pour défendre les opprimés, mais hurlent à la mort dès qu’on s’attaque à leurs privilèges, les commentateurs incapables de penser hors du cadre étroit de la machine à plus-value, qu’ils dégagent tous !

J’userais de cette chance unique de montrer mon insoumission !

LAGACÉ, Francis

Francis Lagacé

LAGACÉ Francis
8200, rue Hochelaga App. 5
Montréal H1L 2L1
Répondeur ou télécopieur : (514) 723-0415
francis.lagace@gmail.com.
www.francislagace.org
www.lesecritsfrancs.com

Sur le même thème : Élections

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...