Édition du 19 juin 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Lock-out à l'Université du Québec à Trois-Rivières : les syndicats des professeures et des professeurs de l'Université du Québec lancent un appel à la solidarité universitaire et syndicale (CLIUQ)

RIMOUSKI, QC, le 2 mai 2018 - Le CLIUQ, organisme qui représente les syndicats des professeures et des professeurs de l’Université du Québec, s’indigne de la décision de la direction de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) de mettre en lock-out les professeures et les professeurs de cette institution. En agissant de la sorte, l’administration de l’UQTR veut imposer par la force des atteintes inacceptables aux conditions de travail, tout en sapant les bases d’une entente librement négociée de part et d’autre. Pire encore, en exigeant par la force des concessions majeures dans les conditions de travail - dont l’alourdissement de la tâche d’enseignement, la réduction substantielle du plancher d’emplois et la stagnation des salaires -, l’administration de l’UQTR manifeste le peu de respect qu’elle accorde au travail des professeures et des professeurs. 

Depuis cinq ans, les professeures et professeurs d’université du Québec ont été solidaires des autres membres de la communauté universitaire pour maintenir à flot nos institutions malgré les sévères restrictions budgétaires. L’attitude belliqueuse et les demandes extrêmes exigées par l’administration de l’UQTR s’expliquent d’autant moins que le gouvernement du Québec a annoncé un investissement en enseignement supérieur dans son dernier budget. Aujourd’hui, comme hier, la réussite des universités du Québec passe par des professeures et des professeurs qui disposent des ressources suffisantes pour préparer leurs cours, superviser les étudiantes et étudiants, mener à bien leurs recherches et donner du temps au service à la collectivité, mais cela ne peut se faire sans des conditions de travail respectueuses. 

Les membres du CLIUQ affirment haut et fort leur solidarité avec leurs collègues de l’UQTR. Ils dénoncent le recours au lock-out et exigent sa levée immédiate. De plus, ils demandent à l’administration de l’UQTR de négocier dans le respect une entente digne du travail et du dévouement à la tâche des professeures et professeurs de l’UQTR. Ils invitent également les différents groupes et acteurs de la communauté universitaire québécoise (professeures et professeurs, étudiantes et étudiants, personnes chargées de cours) à exprimer leur soutien aux collègues de l’UQTR et à leurs représentantes et représentants syndicaux du Syndicat des professeurs et professeures de l’UQTR (SPPUQTR). 

- Association des professeures et professeurs de l’École de technologie supérieure (APETS)

- Association des professeures et des professeurs de l’École nationale d’administration publique (APPENAP)

- Syndicat des professeures et professeurs de l’Institut national de la recherche scientifique (SPINRS)

- Syndicat des professeurs et professeures de l’Université du Québec à Montréal (SPUQ)

- Syndicat des professeures et des professeurs de l’Université du Québec à Chicoutimi (SPPUQAC)

- Syndicat des professeurs et des professeures de l’Université du Québec à Rimouski (SPPUQAR)

- Syndicat des professeures et des professeurs de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (SPUQAT)

- Syndicat des professeures et des professeurs de l’Université du Québec en Outaouais (SPUQO)

- Syndicat des professeures et des professeurs de la Télé-Université (SPPTU)

Comité de liaison intersyndical des syndicats de professeurs et de professeures de l’Université du Québec (CLIUQ)

Le CLIUQ regroupe :

Association des professeures et professeurs de l’École nationale d’administration publique (APPENAP)
Association des professeurs de l’École de technologie supérieure (APETS)
Syndicat des professeures et professeurs de l’Université du Québec à Chicoutimi (SPPUQAC)
Syndicat des professeures et professeurs de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (SPUQAT)
Syndicat des professeures et professeurs de la Téluq (SPPTU)
Syndicat des professeurs et des professeures de l’Université du Québec à Rimouski (SPPUQAR)
Syndicat des professeurs et des professeures de l’Université du Québec à Trois-Rivières (SPPUQTR)
Syndicat des professeurs et professeures de l’Université du Québec à Montréal (SPUQ)
Syndicat des professeures et professeurs de l’Université du Québec en Outaouais (SPUQO)
Syndicat des professeurs/es de l’Institut national de la recherche scientifique (SPINRS)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...