Édition du 12 décembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Lutte contre la pauvreté

Lutte à la pauvreté Les parlementaires invités à assumer leurs responsabilités

Québec, le 1er décembre 2017. – À quelques jours du 15e anniversaire de l’adoption de la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale, le Collectif pour un Québec sans pauvreté a invité des éluEs des quatre partis politiques à un point de presse conjoint. Le but était de leur permettre de réaffirmer leur engagement envers la lutte à la pauvreté et de leur rappeler, au moyen de cartes de Noël géantes, que le Québec a besoin de volonté politique pour éliminer la pauvreté.

Le 13 décembre 2002, l’Assemblée nationale adoptait à l’unanimité la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. « On se souvient que cette loi est le fruit d’une large mobilisation citoyenne animée par le Collectif pour une loi sur l’élimination de la pauvreté, lance le porte-parole du Collectif, Serge Petitclerc. Même si elle manquait de mordant, la loi marquait une avancée importante et introduisait la perspective d’une action continue et concertée en direction d’un Québec sans pauvreté. »

« Malheureusement, jusqu’à maintenant, l’esprit de la loi n’a pas été respecté, poursuit M. Petitclerc. Les gouvernements ont continué d’adopter des lois entraînant des reculs pour les personnes en situation de pauvreté. Au Québec, autour de 800 000 personnes ne couvrent toujours pas leurs besoins de base. La pauvreté n’a pas reculé, et même l’actuel ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, a reconnu que les deux premiers plans de lutte à la pauvreté avaient échoué. Nous ne pouvons qu’espérer que le gouvernement du Québec osera enfin donner le coup de barre qui s’impose avec le troisième plan de lutte à la pauvreté attendu dans les prochains jours. »

Remise de cartes de Noël géantes

À la suite des interventions de Harold Lebel, député du Parti Québécois, et de Manon Massé, députée de Québec solidaire, Virginie Larivière, porte-parole du Collectif, a rappelé la nature politique de la lutte à la pauvreté. « On est aujourd’hui le 1er décembre. Et décembre, c’est le mois de l’année où on entend le plus parler de pauvreté ; mais presque toujours dans une perspective de charité. Or, la charité, ça ne suffit pas ! Il faut aussi, et surtout, de la volonté politique pour mettre fin à la pauvreté ! », s’est-elle exclamée.

La porte-parole a ensuite remis une carte de Noël géante à chacunE des deux députéEs. Issues d’une campagne de sensibilisation du Collectif, ces cartes pastichent des loteries bien connues et visent à rappeler qu’au Québec, la pauvreté est probablement la loterie qui fait malheureusement le plus de « gagnants » et de « gagnantes ».

Cette année encore, le Collectif a fait parvenir sa série de cartes aux 125 parlementaires québécois pour leur rappeler que ce n’est pas seulement le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale qui doit urgemment agir pour lutter contre la pauvreté. Les parlementaires de tous les partis partagent cette responsabilité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Lutte contre la pauvreté

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...