Édition du 19 septembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Famine

Mourir de faim en 2017 : une menace qui touche 30 millions de personnes

Montréal, le 21 juin 2017 – Françoise David et Boucar Diouf, à l’invitation de l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), appellent la population québécoise à donner immédiatement afin d’appuyer les populations touchées par la famine dans plusieurs pays d’Afrique et au Yémen. Des organismes de coopération internationale, membres de l’AQOCI, œuvrent sur le terrain avec des partenaires locaux et les communautés affectées pour fournir nourriture, eau potable, services médicaux, soins d’hygiène, etc. Les besoins sont immenses et l’argent manque.

Il s’agit de la plus importante crise humanitaire depuis la Deuxième Guerre mondiale. Si l’aide ne s’intensifie pas, la malnutrition et la mortalité augmenteront de façon exponentielle et la situation dégénèrera en véritable catastrophe. Selon les Nations Unies, des millions d’enfants risquent de mourir de faim au cours des prochains mois. « La population québécoise a démontré par le passé qu’elle peut être très généreuse devant des catastrophes humanitaires. Or il y a urgence en ce début d’été ! Je demande au gouvernement canadien de lancer un appel public aux populations québécoise et canadienne dès cette semaine ! Et je prie mes concitoyennes et concitoyens d’être généreux » déclare Françoise David.

Quatre pays sont particulièrement touchés : le Soudan du Sud, la Somalie, le Yémen et le Nigéria. Dans tous les cas, bien que la sécheresse soit un facteur aggravant, les causes profondes des famines sont bien davantage liées aux conflits, à l’instabilité politique et à la mauvaise gouvernance. Il y a donc un travail important à faire à moyen et à long terme dans ces pays pour renforcer les capacités étatiques et mettre fin aux conflits. Mais dans l’immédiat, sans aide humanitaire, 30 millions de personnes risquent de mourir de faim.

Appel à la solidarité

António Guterres, secrétaire général des Nations Unies, a demandé aux États membres de financer un plan d’urgence. « C’est dans les temps difficiles qu’on réalise à quel point l’humain restera toujours le meilleur remède pour son prochain », affirme Boucar Diouf.

En mai dernier, le gouvernement du Canada a annoncé la création d’un fonds d’urgence. Pour chaque dollar donné entre le 17 mars et le 30 juin 2017 à un organisme canadien visant à répondre à cette crise humanitaire, il versera un montant équivalent dans le Fonds de secours contre la famine. L’AQOCI salue cette initiative solidaire. Toutefois cette annonce a été très peu médiatisée. Nous demandons à la population québécoise et canadienne de faire un don avant de partir en vacances. Le temps presse !

« L’AQOCI et ses membres réitèrent leur solidarité et leur engagement envers les populations qui subissent cette grave crise humanitaire, alimentaire et économique et nous remercions nos concitoyens et concitoyennes de répondre positivement à cet appel » de conclure Michel Lambert, coprésident de l’AQOCI.

Source :

Hélène Gobeil

Responsable des communications

Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

http://www.aqoci.qc.ca/

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale, l’AQOCI, regroupe 65 organisations de 13 régions du Québec qui œuvrent, à l’étranger et localement, pour un développement durable et humain.

L’AQOCI a pour mission de promouvoir et soutenir le travail de ses membres ainsi que leurs initiatives en faveur de la solidarité internationale. En s’appuyant sur la force de son réseau, l’AQOCI œuvre à l’éradication des causes de la pauvreté et à la construction d’un monde basé sur des principes de justice, d’inclusion, d’égalité et de respect des droits humains.
Mandat

Le mandat de l’AQOCI consiste à :

* soutenir et promouvoir le travail de ses membres auprès des instances gouvernementales, des décideurs politiques, des médias et du grand public
* influencer les décideurs et participer à l’élaboration des politiques provinciales et fédérales en matière de coopération internationale, de stratégies d’aide au développement et de relations internationales
* renforcer les capacités de ses membres par la diffusion d’information et d’outils stratégiques ainsi qu’en offrant régulièrement des formations
* favoriser la concertation et la mobilisation du réseau en multipliant les occasions d’échange entre les ONG québécoises, les autres acteurs de la société civile du Québec et les partenaires des pays Sud
* produire et publier des mémoires, des analyses de fond et des prises de position en lien avec la politique étrangère canadienne et québécoise ainsi que l’actualité nationale et internationale
* sensibiliser, éduquer et promouvoir l’engagement du public québécois en faveur de la solidarité internationale.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Famine

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...