Édition du 17 octobre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Négation et répression du droit à l’indépendance de la Catalogne

À Québec solidaire d’appeler à une manifestation de soutien

Il est devenu clair que la classe dirigeante espagnole, imbue de son autoritaire espagnolisme sentant à plein nez le franquisme, est prête à tous les moyens pour empêcher l’exercice catalan du droit à l’autodétermination ce premier octobre. Après les saisies policières, il ne faudrait pas se surprendre qu’il y ait arrestations puis, s’il le faut, intervention militaire. Le peuple québécois se remémorant Octobre 1970 saura apprécier. Dieu et Trudeau savent ce qu’un troisième référendum à la sauce de la loi de la clarté de 2000 nous réserverait. Il est aussi évident que le peuple catalan demeure fin seul. L’Union européenne est aussi sympathique à la Catalogne qu’elle le fut à la Grèce ! Idem pour le peuple kurde de l’Irak dont ni le gouvernement irakien ni ses alliés étasunien et membres de l’Otan, pas plus que le gouvernement iranien et l’ONU, sans compter la menace militaire turque, n’acceptent le référendum sur l’indépendance devant avoir lieu ce 25 septembre.

Il appartient aux peuples de réagir et de les soutenir sans jouer au beau-père ou à la belle-mère sur les motivations, circonstances, revendications et pertinence conjoncturelle. En premier lieu les peuples aspirant eux-mêmes à l’exercice du droit à l’autodétermination. Le peuple québécois est sur la brèche. Ce n’est certainement pas son gouvernement qui appellera à un soutien. Restent les organisations sociales qui ont à cœur les droits des peuples et la démocratie. L’enjeu étant éminemment politique, ce sont les partis qui sont les premiers interpellés. Celui en fer de lance, parce qu’il mise, devrait miser, avant tout sur les mobilisations sociales pour arriver à la libération nationale et à l’émancipation sociale, est Québec solidaire.

Le peuple québécois, en tout cas celui qui refuse de plier l’échine, attend de son parti souverainiste internationaliste, ou censé l’être, un appel franc à se mobiliser à temps, par exemple samedi le 30 septembre. Il y a tout lieu ici de se coaliser, mais sans perte de temps, avec les autres partis se réclamant du droit ;a l’autodétermination (PQ, NPD) et organisations de masse. Si toute alliance stratégique avec ces partis ruine le projet de société Solidaire, toute jonction ponctuelle avec eux contre la répression des peuples catalan et kurde s’impose. Marc Bonhomme, 18 septembre 2017,

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...