Édition du 14 novembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Notre vision pour les forêts durables inclut un soutien aux travailleurs

Nous sommes troublés par les récentes pertes d’emplois annoncées dans l’industrie forestière affectant les travailleurs et leurs familles. Greenpeace Canada s’engage à travailler avec les syndicats et les communautés locales afin de s’assurer que l’industrie forestière adopte et maintient des pratiques durables afin qu’elle puisse continuer de fonctionner avec succès maintenant et pour les générations à venir.

Tiré du site de Greenpeace Canada.

Certain vous dirons que "Greenpeace est contre le travailleur", que nous nous soucions que de l’environnement. Ceci nous déçoit, car nous avons toujours soutenu les travailleurs tout en soulignant la voie vers des opportunités d’emplois importantes liées à l’exploitation durable. Malheureusement, cette fausse perception est répandue par les entreprises que nous dénonçons quant à leur impact sur l’environnement et quant à leur gestion.

Nous croyons sincèrement qu’il ne s’agit pas d’un choix entre environnement ou emploi. Les Canadiens et les Québécois et Québécoises méritent que les différents groupes collaborent et s’attendent que nous trouvons ensemble des solutions réelles qui fonctionnent pour tous, ainsi que pour la planète.
Inciter les entreprises à adopter des pratiques durables a toujours été la première étape.

Si nous voulons trouver une solution aux menaces auxquelles sont confrontées nos forêts, il est de toute évidence que les hommes et les femmes qui travaillent dans l’industrie forestière doivent avoir un siège à la table de négociation.

Nous voyons aussi le potentiel dans la façon dont le soutien gouvernemental peut inciter la diversification dans l’industrie forestière, en encourageant le développement d’industries à valeur ajoutée et spécialisée au sein de la forêt boréale, ainsi que d’initiatives financières encourageant l’adoption de pratiques durables.

Une planète qui se réchauffe veut aussi dire que nos forêts se réchauffent — elles sont plus sèches, plus sujettes au feu, plus vulnérables aux dommages causés par les insectes. Pour assurer la stabilité de la biodiversité, les zones intactes de la forêt qui perdurent doivent rester en bonne santé. Parallèlement, il existe une opportunité croissante pour l’industrie forestière d’utiliser les normes mondiales les plus élevées en matière de produits forestiers durables et de créer des emplois à long terme dans le processus.

Nous ne pensons pas qu’une solution efficace soit possible sans les travailleurs de l’industrie forestière, sans leurs syndicats, et sans les entreprises qui les emploient. Nous croyons également que tout dialogue sur les solutions pour la forêt doit être dirigé par les communautés autochtones qui occupent le territoire.

Nous ne prétendons pas avoir toutes les réponses, mais voulons faire partie de la discussion et travailler pour trouver des solutions. Nous voulons parler à l’industrie et aux travailleurs, car ce sont eux qui connaissent le mieux les conditions sur le terrain, et qui entrevoient les opportunités de diversification et d’adaptation face aux défis qui se présentent sur le marché mondial et dans la forêt. En travaillant ensemble, tout est possible.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...