Édition du 21 novembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Nouvelle édition de la campagne Coule pas dans nos cours d’eau !

Protégeons collectivement les cours d’eau du Québec.

Amqui, 3 juin 2017. La Fondation Coule pas chez nous ! lance aujourd’hui avec ses partenaires, le personnel enseignant du Centre national de formation en traitement de l’eau (CNFTE), la Coalition Eau Secours !, la Fédération québécoise du canot et du kayak (FQCK), la Fondation Rivières, M – Expertise Marine, Nature Québec, le Réseau ZEC Québec et la Société pour la nature et les parcs (SNAP Québec), la seconde édition de la campagne estivale Coule pas dans nos cours d’eau !, afin de sensibiliser la population et les élus aux risques que représentent le transport des hydrocarbures non conventionnels pour les cours d’eau du Québec.

« La Fondation Coule pas chez nous est extrêmement fière de s’associer à des partenaires aussi diversifiés, ayant à cœur la protection des cours d’eau. Avec la campagne Coule pas dans nos cours d’eau !, nous croyons qu’une des plus belles façons de protéger ensemble ces richesses est de les mettre en valeur par des activités. Chacun peut montrer son amour des cours d’eau pour envoyer collectivement un message fort : nos cours d’eau sont plus précieux que le pétrole ! » indique Marie-Josée Béliveau, de la Fondation Coule pas chez nous et co-porte-parole de la campagne. « Suite au succès de l’an passé, nous réitérerons la campagne cet été avec des nouveautés ! Tandis que beaucoup de Québécois profitent des vacances pour faire des escapades en plein air dans la province, nous les invitons à s’afficher avec les cours d’eau qu’ils veulent protéger mais aussi à participer à des activités en lien avec ceux-ci, ou à en organiser, que ce soit des activités nautiques, des pique-niques, des conférences ou autres. »

« Nous lançons la campagne dans le Bas-St-Laurent, avec une descente en embarcations sur la magnifique rivière à saumon, la Matapédia, en partance d’Amqui », ajoute Martin Poirier, co-porte-parole de la campagne et porte-parole de Non à une marée noire dans le Saint-Laurent. « La Matapédia, c’est la vallée de l’eau avec le lac, la rivière Matapédia qui se déverse dans la Ristigouche, qui elle s’en va rejoindre la Baie-des-Chaleurs pour faire un tout avec le Golfe Saint-Laurent. Rien ne pourrait concilier la présence annuelle de centaines de convois de pétrole lourd des sables bitumineux, qui serait ensuite exporté par bateau avec le projet Chaleur Terminals. Nos gouvernements doivent choisir. On ne peut lutter pour la protection de nos cours d’eau et du climat tout en développant le pétrole extrême ! »

« Au Québec, surtout dans notre région, la mer coule dans nos veines, inspire notre vie, permet notre survie. La Baie des chaleurs, c’est NOUS. Et pour nous, peuple de la mer, cette connexion est plus qu’importante : elle est essentielle. Ne tachons pas de noir le bleu de nos origines… ça serait une entrave à l’essence même de notre existence, et au futur meilleur que nous devons léguer à nos enfants, pour la suite du monde » mentionne Lyne Morissette de M - Expertise Marine.

« La préservation et l’accessibilité aux cours d’eau sont des richesses québécoises inestimables que nous devons conserver. Ils nous apportent plaisir, beauté en plus d’abriter une flore et une faune que l’on se doit tous de protéger », souligne la Fédération québécoise du canot et du kayak (FQCK). « Protéger aujourd’hui le fleuve Saint-Laurent et ses tributaires, c’est littéralement se donner un présent pour le futur. Prenez-en bonne note, notre message est une fin de non-recevoir à ces projets d’infrastructures noires », d’ajouter Alain Branchaud, directeur général de la SNAP Québec (Société pour la nature et les parcs).

« En cas de déversement majeur de l’oléoduc Énergie Est, quel est le plan B pour alimenter en eau potable la population, les institutions, les commerces, les industries ? Ce projet met à risque de façon inacceptable la sécurité des approvisionnements en eau de plus de 3 millions de Québécois. À titre d’enseignant-e-s affecté-e-s à la formation des opérateurs des stations de purification d’eau du Québec, nous tenons à affirmer notre ferme opposition au projet d’oléoduc Énergie Est », renchérit Guy Coderre, porte-parole du personnel enseignant du Centre national de formation en traitement de l’eau (CNFTE).

« L’eau, sans doute la plus grande richesse collective sur le territoire du Québec, est indispensable au maintien de la vie. C’est certainement pour toutes ces raisons que le gouvernement a adopté la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et la Loi sur le développement durable. Considérant que le risque ZÉRO DÉVERSEMENT n’existe pas, nous demandons au gouvernement du Québec d’appliquer ses lois », indique Guy Garand, vice-président de la Fondation Rivières.

« Nature Québec est sensible à tous les milieux et notamment aux magnifiques rivières du Québec. Le transport du pétrole extrême le long de nos cours d’eau que ce soit à Gatineau, Anticosti ou Matapédia est incompatible avec la conservation et l’utilisation durable des ressources », exprime pour sa part Christian Simard, directeur chez Nature Québec.

Le public peut participer à la campagne en se prenant en photo avec des cours d’eau ou lors d’activités récréatives sur ceux-ci, puis afficher leur photo sur leur profil Facebook ou Twitter en y ajoutant le bandeau de la campagne : http://bit.ly/29tyKVj. Le calendrier des activités peut être consulté sur la page Internet de la campagne. « Nous invitons les gens à s’informer des risques qui planent sur les cours d’eau. Plusieurs de ceux sur lesquels se pratiquent les activités estivales sont menacés. Manifester notre amour pour les cours d’eau est, selon nous, la meilleure façon de les protéger », termine Marie-Josée Béliveau

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...