Édition du 27 juin 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Boycott d’Israël au Québec

Nouvelle étude : une majorité de Canadiens et de Québécois pensent que les sanctions et le boycott d’Israël sont des mesures raisonnables pour défendre les droits des Palestiniens.

Une nouvelle étude fait part des résultats d’un sondage national mené par EKOS auprès de 1000 Canadiens. Lors de cette enquête en ligne, les sondés ont été invités à donner leur opinion sur l’imposition de sanctions contre Israël par le gouvernement canadien et sur l’organisation du boycott par la société civile comme moyens de faire pression sur l’État d’Israël pour qu’il applique le droit international.

L’enquête révèle que les Canadiens, et notamment les Juifs canadiens, sont plus proches sur cette question de l’opinion défendue par la communauté internationale que de l’opinion de leur propre gouvernement.

L’imposition de sanctions contre Israël et l’appel au boycott lancé par la société civile palestinienne sont considérés par les Canadiens comme des mesures raisonnables pour faire pression sur l’État d’Israël afin qu’il se plie au droit international. De plus, les Canadiens sont généralement opposés à la condamnation par le Parlement canadien de ceux qui défendent le boycott d’Israël.

Ces résultats montrent clairement que les Canadiens n’adhèrent pas à la politique de soutien sans réserve de leur gouvernement à l’égard d’Israël ni à son hostilité vis-à-vis de ceux qui défendent la justice pour le peuple palestinien.

Plus de 91% des Canadiens estiment que l’imposition de sanctions est un moyen « raisonnable » de censurer les pays qui violent le droit international ou les droits humains.

« Ces résultats sont particulièrement frappants à la lumière de la récente campagne de diffamation contre ceux qui appellent au boycott et sanctions, menée à la fois par le Parti conservateur et le Parti libéral » a déclaré Tom Woodley, de Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient. « Alors que ces appels au boycott et sanctions ont été dénoncés comme "le nouvel antisémitisme", les deux tiers des Canadiens ne sont visiblement pas d’accord ; 66% des personnes interrogées pensent que les sanctions sont raisonnables et 78% pensent que le boycott est raisonnable. Les résultats de l’enquête du 16 février réfutent l’idée que la critique d’Israël est nécessairement antisémite. »

Les Québécois sont plus progressifs sur la question – 76% pensent que des sanctions spécifiques contre Israël représentent un moyen « raisonnable » pour qu’il respecte le droit international. 84% des Québécois pensent que l’appel au boycott d’Israël est « raisonnable », parmi lesquels 57% des Juifs religieux et 82% des personnes qui s’identifient comme d’appartenance ethnique « juive ».

55% des Canadiens sont opposés à la condamnation par le Parlement canadien des personnes qui appuient l’appel palestinien au boycott d’Israël. 26% seulement sont en faveur de cette condamnation.

Cette étude a été menée entre le 25 janvier et le 2 février 2017. Elle a été commanditée par Voix Juives Indépendantes, Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient, le militant Dimitri Lascaris et le journaliste Murray Dobbi. Une grande attention a été portée à une formulation des questions aussi neutre que possible.

Pour plus d’informations contacter Diana Ralph, Voix Juives Indépendantes

Sur le même thème : Boycott d’Israël au Québec

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...