Édition du 14 août 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Nouvelle présidente de la CSQ - Sonia Éthier invite les membres à retrouver leur pouvoir : l'action !

QUÉBEC, le 29 juin 2018 - Élue à la tête de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), la nouvelle présidente, Sonia Éthier, souhaite pour le prochain triennat utiliser le pouvoir de l’action en s’appuyant sur la mobilisation des 200 000 membres de la CSQ pour rendre plus humaines les conditions de travail, notamment dans le secteur public.

« C’est avec grande fierté et enthousiasme que j’entreprends ce nouveau défi à la présidence de la CSQ. Je suis très reconnaissante de la confiance manifestée par les personnes déléguées au Congrès et j’entends représenter l’ensemble des membres de la CSQ avec rigueur et conviction. Devant des employeurs qui se concertent de plus en plus dans leurs stratégies et leurs actions, les travailleuses et les travailleurs doivent revenir à la valeur fondamentale du syndicalisme : la solidarité. C’est ce qui nous permettra de changer nos milieux de travail et notre société », souligne la nouvelle présidente de la CSQ.

Enseignante en adaptation scolaire auprès d’élèves en difficulté d’apprentissage et militante syndicale depuis plus de 30 ans, Sonia Éthier a été présidente du Syndicat de l’enseignement du Bas-Richelieu durant neuf ans. Elle était première vice-présidente de la CSQ depuis 2015.

Prendre part aux débats

Au terme du 42e Congrès de la CSQ et à l’approche des élections générales au Québec, Sonia Éthier entend bien faire en sorte que la Centrale prenne part aux débats politiques qui auront cours dans les prochains mois.

« Dans le cadre de la période électorale, il ne faut pas laisser la parole seulement aux partis politiques et à leurs candidats. Il faut que les citoyennes et les citoyens fassent entendre leur voix, particulièrement les travailleuses et travailleurs syndiqués à la CSQ. Nous avons bien l’intention d’intervenir dans le débat, sur le plan national et dans toutes les régions, pour défendre le droit de la population à l’accès à des services publics de qualité et des conditions de travail décentes et dignes pour celles et ceux qui y travaillent », clame Sonia Éthier.

S’engager pour les services publics

La nouvelle présidente de la CSQ ajoute que « ses membres n’ont pas l’intention de revivre le cauchemar d’austérité des quatre dernières années. Ils ne manqueront pas d’interpeller les chefs et les candidats afin qu’ils prennent des engagements clairs en faveur du développement et de la défense des services publics », ajoute-t-elle.

Contrer la privatisation

La leader syndicale rappelle que le gouvernement Couillard a favorisé outrageusement le secteur privé partout, tant en petite enfance, en éducation qu’en santé, au détriment des services accessibles et universels. « Il faut absolument renverser cette tendance, si nous voulons assurer l’avenir de nos services publics. L’élection de l’automne prochain sera le moment propice pour convaincre les politiciens qu’ils doivent faire ce choix », conclut Sonia Éthier.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...