Édition du 19 juin 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

G7

Paroles de citoyennes et de citoyens transmises au premier ministre Justin Trudeau : Pourquoi j’ai participé à la marche contre le G7 ?

La Malbaie, le 5 juin 2018. Suite à l’action citoyenne qui s’est déroulée à La Malbaie le dimanche 3 juin, une lettre communiquant au premier ministre les voix de citoyennes et de citoyens lui a été transmise. Celle-ci ayant pour objectif de lui communiquer, ainsi qu’aux chefs d’État qui seront présents au G7, les paroles de ces personnes qui les accueillent au cœur de leur région.

Lors de ce mouvement provenant de la communauté, le Centre Femmes-aux-Plurielles qui a soutenu la population dans l’organisation de cette action, a pris l’engagement de transmettre les messages divulgués au premier ministre ainsi qu’à la population. Une copie de la lettre rassemblant les paroles des participantes et participants vous est transmise en pièce jointe.

Nous vous remercions de prendre connaissance de l’information afin diffuser ces voix citoyennes.

La lettre

La Malbaie, le 5 juin 2018
Monsieur Justin Trudeau Premier ministre du Canada
rue Jarry Est (bureau 302)
Montréal, Québec
H2P 1V4

Monsieur le Premier ministre,

Le Centre-Femmes aux Plurielles souhaiterait soutenir quelques instants votre attention, en vous communiquant par les préoccupations de citoyennes et de citoyens en lien avec le Sommet du G7 qui se déroule présentement dans la région.

Comme vous le savez surement, une action citoyenne s’est déroulée à La Malbaie le dimanche 3 juin ; une marche pour se rendre à la zone de « libre-expression » a été organisée. En ce lieu, une chaîne humaine s’est formée autour de la clôture. Les marcheurs ont alors été invités à prendre la parole pour s’exprimer sur cet événement.

La présente a donc pour objectif de vous communiquer, à vous et aux chefs d’État qui vous accompagnent, les paroles de ces personnes qui les accueillent au cœur de leur région.

Recevez, Monsieur le Premier Ministre, nos salutations distinguées.

Centre Femmes-aux-Plurielles, le 5 juin 2028
Anne Marie Leroux, chargée de projet/ Animatrice-intervenante
62, rue de la Grève, La Malbaie
418-665-7459

Paroles de citoyennes et de citoyens : Pourquoi j’ai participé à l’action citoyenne ?

- Environnement

Au lieu de se parler sur quelle politique adopter ensemble pour endiguer les migrants, il faudrait s’attaquer aux causes réelles : entre autres lutter contre le réchauffement climatique qui créera par la montée des eaux des évacuations d’iles entières, et ne pas miser sur les énergies fossiles polluantes (non à l’achat du pipeline Kinder Morgan).

Des chercheurs nous informent que notre électricité pourrait entièrement provenir de sources renouvelables en 20 ans si nos gouvernements investissaient massivement en énergie verte. Que faites-vous pour rendre cette allégation possible ?

L’achat du pipeline Kinder Morgan est incohérent. C’est un polluant, cela augmente le réchauffement climatique de la Terre. La Terre fait de la fièvre et le fleuve est malade. Qu’est-ce que nous voulons léguer à nos générations futures. C’est l’avenir, le futur de nos enfants. Méritent-ils une Terre avec tous ses problèmes. Vous devez agir pour un avenir sain.

Je pense qu’il faut changer le drapeau du Canada. La feuille d’érable rouge doit être verte. Pourquoi ? Parce qu’au Canada on mettre en place des moyens, des politiques valorisant les énergies vertes.

Monsieur Trudeau, pendant le sommet, vous voulez que les chefs d’État invités signent une charte sur le plastique. Ce qui est très bien ! Mais, j’ai une question pour vous, je suis vraiment curieuse, combien de bouteilles en plastique seront utilisées tout le long de l’événement ? Peut-on parler rigoureusement de ce projet, lorsque nous offrons à nos invités de l’eau embouteillée ?

- Justice et politiques appauvrissantes

M. Trudeau, il serait important de s’attarder plus sur les justices sociales et l’écologie de nos régions.

Parole d’une enfant : Moi, j’aimerais que vous détruisiez les illégalités ! Si j’étais première ministre, c’est sur cela que je travaillerais.

Monsieur Trudeau, nous avons des enfants qui sont venus marcher avec nous et qui voudraient, peut-être, être première ou premier ministre plus tard, vous devez leur montrer l’exemple.

Tenir compte que « La pauvreté c’est illégal », phrase célèbre de l’économiste Ricardo Petrella, puisque la pauvreté est plutôt la conséquence de mesures politiques d’appauvrissement (ex. réduction d’impôt pour les grandes compagnies, non-taxation des transactions financières des multinationales, tolérance des paradis fiscaux qui constituent des milliards $ qui échappent au fisc et ne retournent pas dans les coffres de l’état, politique d’austérité, coupures dans les programmes sociaux, etc.). L’écart entre les riches et les pauvres se creuse encore plus.

Vous allez dépenser autant d’argent pour discuter des enjeux écologiques, de la crise climatique, de l’écart entre les riches et les pauvres, des égalités entre les hommes et les femmes et autre, j’imagine. Et les paradis fiscaux ? Quand aurait-il prise de décision pour régler ses injustices et conditions de vie ? Vous dépensez l’argent des citoyens et des citoyennes depuis plusieurs années. Ça fait longtemps que de telles questions auraient dû être réglées.

- Santé et Services sociaux

L’argent investi dans le G7 aurait peut-être été très apprécié qu’elle soit distribuée dans des services publics et sociaux, comme augmenter le personnel en soin infirmier qui sont à bout de souffle et dans les organismes communautaires. C’est de l’argent tiré par les fenêtres.

Monsieur Trudeau comment peut-on investir plus de 600 millions dans une G7, lorsque le somment est organisé dans une région où la population est fortement préoccupée par l’état du système de santé et du phénomène du « trou noir ». L’argent des contribuables, géré par l’état ne devrait pas être investis directement dans les services à la population.

- Lutte aux paradis fiscaux

On met seulement 75 fonctionnaires pour un semblant de lutte aux paradis fiscaux, mais on instaure 220 fonctionnaires chercheurs de fraude chez les usagers de l’assistance sociale. L’argent détourné par ces derniers soi-disant fraudeurs n’équivaut en rien à ce qui est caché dans ces iles de paradis où ces riches ne paient qu’un petit 2% d’impôt ! Et on entretient les préjugés sur les gens à faible revenu.

- Politique d’armement

Le Canada est un des plus grands exportateurs d’armement ( plus de 8 milliards) dans des pays comme l’Arabie Saoudite, les États arabes unis, le Barheïm, et certains pays émergents d’Afrique où la violation des droits humains est légendaire : interdiction de former un parti politique, peine de mort pour homosexualité, pour adultère. Flagellation, lapidation, décapitation, torture, dictature répressive où on applique à la lettre la Charia, la loi islamique. C’est difficile pour le Canada de dénoncer ces atrocités quand on est un tel partenaire majeur économique.

Nous les citoyens, nous sommes contre la politique d’armement dans les pays qui violent les droits humains. Le gouvernement du Canada reste partenaire d’armes avec tous ces pays.

- Impacts de la tenue du sommet sur les citoyennes et citoyens de la région

Tandis que les chefs d’État parleront de changement climatique et des enjeux écologiques, notre ville de La Malbaie est envahie par l’armée, des tonnes de policier en motos, en autos et en camion qui patrouille qui circulent en permanence, ça pollue tout ça.

Les agriculteurs et agricultrices ont reçu l’interdiction d’épandre les fumiers pour que les hauts dirigeants puissent respirer un air pur. Ils nous privent de nos droits. Nous ici, la plus tard des habitants vivent de l’agriculture et de la ferme. Ils nuisent à leurs travaux.

J’ai un enfant avec des besoins particuliers. La psychoéducatrice du CSSS qui nous offre ses services m’expliquait qu’il lui était impossible de nous donner un rendez-vous la semaine du G7. Elle devait rester dans son bureau à attendre que le téléphone sonne, au cas où il y aurait un besoin ? Est-ce adéquat ? Peut-on dire dans ce cas que la tenue du G7 est vraiment sans impact pour la population ?

Nous sommes assiégées par des milliers de policiers et l’armée. Avez-vous vu tous les hélicoptères dans le ciel et les bateaux sur l’eau. Les gens ont peur. Nous sommes une petite municipalité. Elle ne peut pas accueillir un si grand nombre de personnes. Vous auriez peut-être dû aller faire votre G7 en plein milieu de l’océan sur un bateau. Cela aurait évité tous ces trucs qui nous ont été imposés.

Dans ce beau 600 millions qui en retire les bénéfices ? Où seront les retombées économiques dans notre région ?

Il y a une recherche qui a été faite, il semblerait que les sommes investies pour le G7, qui est en passant financé entièrement par le gouvernement fédéral, donc nous citoyens, n’auront aucune retombée sur la région. Elles vont stimuler l’économie locale, une courte période de temps, pendant le sommet seulement pour le secteur hôtelier et celui associé à la sécurité, on ne peut parler de retombées à proprement parler.

600 millions pour nourrir tout ce monde en surplus, pour plus de sécurité policière, pour une prison temporaire de 100 millions, pour une clôture. On se sent comme des animaux en cage.

Plus de déchets plus de polluant dans notre magnifique ville. Mais vous avez pensé comment pour faire le choix de notre ville ?

Vous avez même pris le temps de changer la climatisation de la salle de Curling de Clermont pour y loger vos chiens policiers pour qu’il y soit plus confortable. Vous traitez les chiens mieux que les citoyens de la ville.

Dans mon école, on nous a instauré un climat de terreur. Les enfants sont plus craintifs et se posent mille et une questions. Les l’hélicoptère qui tournoient au-dessus de nos têtes nous mettent sur le qui-vive. Nous n’avons pas été consultés en lien avec les activités du G7, tout nous a été imposé.

À La Malbaie, nous sommes des gens pacifiques. Depuis quelques semaines, nous sommes perçus comme des criminels, la clôture qui gâche le beau décor et les accréditations obligatoires (zone verte, zone rouge). Il y a aussi des postes de contrôle pour faire des fouilles. La population peut bien avoir peur avec tout ça. On se sent pris en otage.

Nous sommes stressées avec tous les postes de contrôle pour les accréditations. Ils m’ont fait pleurer. Je n’ai pas bien compris et ils m’ont fait arrêter en donnant des coups sur la voiture. J’ai eu peur.

Les policiers crient, ils nous ordonnent de nous mettre sur le côté de la route pour laisser passer des convois. Ils bloquent la circulation.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : G7

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...