Édition du 13 novembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Les brèves électorales

Plan de transition économique - Québec solidaire présente son plan d’investissement en transport collectif

Le 28 août 2018 - La porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, a dévoilé aujourd’hui le plan d’investissement en transport collectif, un axe majeur du plan de transition économique du parti. Elle était accompagnée pour l’occasion de Ruba Ghazal, candidate dans Mercier et porte-parole solidaire en matière d’environnement, et de Sol Zanetti, candidat dans Jean-Lesage et responsable du dossier des transports.

D’ici 2030, c’est plus de 300 000 emplois verts qui seront créés par ce plan, le plus ambitieux jamais proposé au Québec, selon Manon Massé. Simultanément, cela permettra au Québec de diminuer les GES de 48% en 2030 et de 95% en 2050 par rapport au niveau de 1990.

« Les changements climatiques représentent le grand défi du 21e siècle. On vient de vivre le mois de juillet le plus chaud de notre histoire, et ce n’est qu’une bande-annonce du film qui s’en vient. Avec notre plan de transition, on va faire du Québec le leader mondial de la lutte contre les changements climatiques. Notre plan est appelé à devenir le chantier le plus important depuis la Révolution tranquille », a-t-elle déclaré.

Le plan de transition mis de l’avant par Québec solidaire permettra d’adapter plusieurs secteurs névralgiques de l’économie québécoise aux défis posés par les changements climatiques, notamment le transport des personnes et des marchandises, le secteur de la construction, l’industrie manufacturière et le milieu agricole.

Un grand virage vers le transport collectif

Avec son plan d’investissement pour améliorer la mobilité des personnes, Québec solidaire met de l’avant deux grandes mesures phares : une diminution de moitié du prix du transport collectif et des investissements additionnels de 7,6 milliards $ dans le développement des infrastructures pour un total de 13,3 Milliards $ en incluant les sommes prévues au plan québécois des infrastructures. Ces mesures, mises en place dès le premier mandat d’un gouvernement solidaire, permettraient de combler le retard du Québec en la matière.

« Les autres partis affirment sans rire que construire plus d’autoroutes va régler les problèmes de congestion à Montréal et à Québec. Ils suivent la vieille stratégie électorale de Maurice Duplessis, la « politique des petits bouts de route ». Les experts savent que plus tu coules de l’asphalte, plus la congestion augmente, mais les partis continue de penser que plus tu coules de l’asphalte, plus tu récoltes de votes », a fait valoir Ruba Ghazal.

« Le plan de transition économique qu’on annonce aujourd’hui représente une occasion historique pour sortir de l’économie pétrolière canadienne. Le Canada de Justin Trudeau a fait son choix en engageant des milliards $ en fonds publics pour sauver le pipeline Trans Mountain et développer le pétrole sale de l’Alberta. C’est le projet national canadien sans états d’âme. Un Québec indépendant aura un nouveau projet national : la transition économique. Il faut retrouver notre ambition », a ajouté Sol Zanetti.

Vers un parc automobile entièrement électrique

Québec solidaire prendra également des moyens ambitieux pour réduire l’impact environnemental du parc automobile au Québec, notamment en retirant progressivement des routes les véhicules à combustion interne. Un gouvernement solidaire instaurera temporairement un système de bonus-malus, favorable aux régions et aux familles, pour encourager l’achat de véhicules électriques. Selon l’échéancier proposé par le parti, d’ici 2050, seuls ces derniers circuleront sur les routes du Québec.

Avec ces mesures ambitieuses en matière de transport collectif, Québec solidaire se positionne comme la seule formation politique capable de prendre à bras le corps les défis colossaux qui frappent aux portes du Québec en matière de mobilité.

« En jouant à l’autruche, les vieux partis font un pari dangereux. Dangereux pour notre environnement, dangereux pour notre économie, dangereux pour notre mode de vie. La transition aura lieu, que vous soyez prêts ou non, et elle passe entre autres par le transport collectif. Nous, à Québec solidaire, on est prêt », a déclaré Manon Massé.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Les brèves électorales

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...