Édition du 13 novembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec

Pour la Coalition solidarité santé, il est temps de revoir le mode de rémunération des médecins

Le 24 avril en soirée, la Coalition solidarité santé organisait une assemblée publique portant sur le mode de rémunération des médecins. Pour la Coalition, alors que les élections provinciales approchent, il faut s’assurer d’inclure la réflexion sur le mode de rémunération des médecins dans les enjeux prioritaires en santé et services sociaux.

Alors que le débat sur la rémunération médicale continue de susciter un intérêt sur la place publique, cette assemblée rassemblait plusieurs conférenciers et conférencières de marque et une centaine de participantes et participants. Le Dr Hugo Viens, président de l’Association médicale du Québec (AMQ), la Dre Isabelle Leblanc, présidente des Médecins québécois pour le régime public (MQRP), Mylaine Breton, cochercheure pour le rapport commandé par le Commissaire à la santé et au bien-être sur la rémunération des médecins, leur pratique et la performance du système de santé, et Guillaume Hébert, chercheur à l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) ont pris la parole comme panélistes lors de cette assemblée publique.

Pour la Coalition solidarité santé, il est nécessaire de revoir le mode de rémunération des médecins, non seulement pour freiner la hausse salariale faramineuse des médecins, mais surtout pour mieux lier la rémunération médicale à l’amélioration des soins à la population. Le mode de rémunération à l’acte entraîne un lot d’exagérations et force notre réseau public à faire primer le curatif sur la prévention et la santé publique. Au total, par année, le nombre de réclamations des médecins à la RAMQ se chiffre à 55 millions. Même la Vérificatrice générale a admis qu’il était impossible de contrôler tant de réclamations. Ce mode de rémunération encourage la multiplication des actes médicaux inutiles, la surfacturation, la surmédicalisation, le volume à tout prix et pèse lourdement sur le budget de la santé et des services sociaux.

« Le mode de rémunération des médecins ne doit surtout pas rester dans l’ombre du débat public sur la rémunération médicale. Il s’agit d’un enjeu de santé tant de par les budgets qui y sont reliés que par le mode de soins et services qui en découle, et le type de politique qu’il sous-tend. Revoir le mode de rémunération des médecins est nécessaire pour mieux utiliser les investissements publics en santé et services sociaux. Mais c’est aussi un passage obligé pour améliorer le travail interdisciplinaire dans le réseau », explique Jacques Benoît, coordonnateur de la Coalition solidarité santé.

La Coalition invite la population à signer la pétition sur le site de l’Assemblée nationale demandant la révision du mode de rémunération des médecins pour un plus grand accès aux services de santé et aux services sociaux.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...