Édition du 17 octobre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Projet Galt de Junex en Gaspésie : STOP oléoduc Montmagny-L’Islet appuie le Camp de la rivière

STOP oléoduc Montmagny-L’Islet appuie les revendications des groupes et des personnes qui animent le Camp de la rivière York à proximité du puit Galt 4 de Junex, en Gaspésie. Nous sommes solidaires de leur résistance non violente et de leur présence rassembleuse. Nous les remercions pour leur travail de sensibilisation. Nous partageons leur détermination à protéger le climat, l’eau et les écosystèmes qui sont mis à risque par les projets d’exploitation des hydrocarbures mais aussi par les projets de transit de pétrole ou de gaz fossile.

Avec la centaine de comités citoyens membres du Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ), nous demandons au gouvernement québécois de cesser de mettre l’appareil législatif québécois et nos fonds publics au service de l’industrie pétrolière et gazière. Nous lui demandons au contraire de fermer dès maintenant la porte à tout type d’exploitation d’hydrocarbures fossiles sur l’ensemble du territoire du Québec, comme il l’a fait pour l’île d’Anticosti.

Il y a de quoi s’indigner que la population, majoritairement opposée à ces projets, se voie les financer malgré elle par des choix politiques irresponsables — une injection de 91 M$[1] pour le seul cas d’Anticosti, en pure perte. « L’une après l’autre, toutes les consultations ont démontré sans équivoque que l’acceptabilité sociale n’est pas au rendez-vous, a souligné le 16 août dernier Carole Dupuis, coordonnatrice générale et porte-parole du RVHQ. La population n’a plus le choix des moyens face à l’aveuglement du gouvernement Couillard qui s’entête quand même à favoriser cette industrie et à y engloutir des fonds publics[2]. »

Les 14 M$ obtenus par Junex début août (5,5 millions $ pour le rachat de ses permis sur l’île d’Anticosti et 8,4 millions $ de Ressources Québec[3]) seront investis dans les travaux d’exploration au site Galt. Il est légitime, pour la population, de s’insurger contre une telle utilisation des fonds publics et de manifester son profond désaccord, comme en témoigne la présence citoyenne sur le chemin d’accès au site du puits Galt 4 où Junex prévoit reprendre ses activités d’exploration au début de septembre.

Entre les projets de forage de gaz et de pétrole aux sites Galt, Haldimand et Bourque, la Gaspésie risque gros. Le projet de barge de liquéfaction de gaz naturel dans la baie de Gaspé constitue aussi une menace potentielle. « Une large part de la population a des activités économiques et traditionnelles qui dépendent de la préservation d’écosystèmes sains, nous rappelle le communiqué des groupes campés aux abords de la rivière York. Pensons entre autre aux pêcheries, à la chasse, à la culture agricole et au tourisme. La Gaspésie compte 15 rivières à saumons aux eaux émeraudes, une faune et une flore riche, diversifiée et unique au monde : ce projet [de Junex] s’annonce profondément destructeur. Toutes ces raisons nous poussent à nous opposer à tous les projets d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures dans la péninsule[4]. »

Comme l’ont titré 27 groupes citoyens et environnementaux dans leur communiqué du 6 juillet : « Le sauvetage de l’île d’Anticosti ne doit pas servir à financer le saccage de la Gaspésie[5]. » Le développement économique du Québec doit reposer sur des secteurs pérennes, liés aux avantages distinctifs des régions. Il doit suivre un plan cohérent avec l’objectif de réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 80 à 95 % d’ici 2050.

STOP oléoduc Montmagny-L’Islet adhère sans réserves à cette vision.

« Puisque jusqu’ici, les évidences scientifiques et les préoccupations sociales n’ont pas été entendues à travers les créneaux de consultation et ceux du jeu politique parlementaire, quelles autres stratégies nous faudra-t-il maintenant collectivement déployer pour éviter le dérapage énergétique[6] ? », a écrit le Collectif scientifique sur la question du gaz de schiste au Québec le 19 décembre dernier, en réaction à l’adoption sous le bâillon de la Loi sur les hydrocarbures.

Les barricades dressées sur le site du projet Galt sont une suite logique à l’impasse démocratique actuelle. Le gouvernement en porte le premier la responsabilité. C’est lui qui en a en quelque sorte écrit le scénario, en faisant fi du fait qu’il est légitime, pour la population civile, les municipalités et les régions, ainsi que pour les communautés autochtones et allochtones, de choisir le type de développement qu’elles souhaitent, pour leur propre bénéfice et en concordance avec l’effort mondial de limiter de manière urgente le réchauffement et les perturbations climatiques qui s’en suivront.

Notre comité encourage donc les gens qui le peuvent à rejoindre ou à soutenir le Camp de la rivière, situé aux abords de la route 198 à 20 km de Gaspé, ou à aider autrement l’action en cours. L’information à ce sujet se trouve sur la page Facebook du Camp de la rivière – Galt-Junex.
 

Notes

[1] http://plus.lapresse.ca/screens/6a16dc0d-da13-4205-910d-97863f8518ea|_0.html

[2] http://us8.campaign-archive2.com/?e=%5BUNIQID%5D&u=cfc3c8c6c9e59e2862ed7799d&id=6cdd59eee8

[3] http://www.newswire.ca/fr/news-releases/ressources-quebec-conclut-un-partenariat-avec-junex-inc-et-gestion-bernard-lemaire-inc-pour-le-developpement-du-projet-galt-638608593.html

[4] https://www.facebook.com/notes/camp-de-la-rivière-galt-junex/le-camp-de-la-rivière-est-là-pour-rester/948738611931114/

[5] https://www.rvhq.ca/communique-le-sauvetage-de-lile-danticosti-ne-doit-pas-servir-a-financer-le-saccage-de-la-gaspesie/

[6] https://www.rvhq.ca/reaction-du-collectif-scientifique-sur-la-question-du-gaz-de-schiste-au-quebec-a-ladoption-du-projet-de-loi-concernant-la-mise-en-oeuvre-de-la-politique-energetique-2030/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...