Édition du 27 juin 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Projet de loi no 144 en éducation - La CSQ salue les mesures pour les élèves sans‑papiers

MONTRÉAL, le 9 juin 2017 - La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) accueille positivement le projet de loi no 144 déposé aujourd’hui par le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx. En effet, ce projet législatif contient des mesures attendues depuis plusieurs années, notamment concernant le statut des élèves sans-papiers.

Des solutions attendues

« C’est un problème bien connu qui touche des centaines d’élèves chaque année et qui va à l’encontre du droit fondamental à l’éducation. Notre centrale avait interpellé à maintes reprises le gouvernement sur cette problématique, notamment dans des mémoires présentés lors de commissions parlementaires portant sur des projets de loi touchant l’éducation ou l’immigration. Nous demandions que des actions concrètes soient posées pour remédier à cette situation, nous ne pouvons donc qu’être satisfaits de l’annonce du ministre en ce sens aujourd’hui », déclare Louise Chabot, présidente de la CSQ.

Un droit fondamental à respecter

Collectivement, nous nous sommes dotés d’encadrements et de programmes pour s’assurer que les enfants reçoivent une éducation appropriée. La Centrale voit donc d’un bon œil la volonté du ministre de s’assurer que ce droit fondamental à l’éducation soit respecté, peu importe le lieu où l’enseignement est dispensé et les mesures de soutien prévues dans le projet. Louise Chabot rappelle que l’égalité des chances est l’assise sur laquelle doit reposer notre système d’éducation public. En ce sens, il faut s’assurer que l’ensemble des enfants du Québec reçoivent l’éducation complète à laquelle ils ont droit et qu’on leur permette de se développer adéquatement, peu importe leur situation. Les mesures présentées par le ministre aujourd’hui y contribueront.

D’autres problématiques demeurent

« Oui, le projet de loi no 144 présenté aujourd’hui vient régler certains problèmes, mais plusieurs autres demeurent dans notre système d’éducation. Nous sommes toujours en attente de la politique du ministre sur la réussite éducative. Nous espérons que les réflexions, notamment du personnel de l’éducation - personnel enseignant, de soutien et professionnel -, qui fait l’école au quotidien et qui a l’expertise pour accompagner adéquatement tant les élèves que les étudiants du Québec, auront été entendues », conclut Louise Chabot, présidente de la CSQ. Enfin, la Centrale souhaite intervenir dans le cadre des consultations particulières sur ce projet de loi.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...