Édition du 16 octobre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Protection de l’eau potable de la Ville de Québec Québec solidaire Capitale-Nationale réclame un mécanisme de médiation

Québec, 22 mars 2018 - Le 12 mars dernier, un jugement de la Cour supérieure a rendu inapplicable le Règlement de contrôle intérimaire RCI 2016-74 visant la protection des prises d’eau potable des rivières St-Charles et Montmorency. En cette journée mondiale de l’eau, il importe de revenir sur la décision de la Cour supérieure. Québec solidaire considère que la meilleure solution ne consiste pas à aller en appel de ce jugement, mais plutôt à ce que le gouvernement du Québec nomme un médiateur dans ce dossier. En effet, la question de l’eau potable de Québec a mené, depuis nombre d’années, à des relations acrimonieuses au sein de la Communauté métropolitaine de Québec. Ainsi, aller en appel de ce jugement détériorerait davantage ces relations et nous éloignerait de la prise de décisions qu’il est nécessaire de prendre en faveur des prises d’eau potables de Québec. Des données démontrent, année après année, une dégradation des affluents de la prise d’eau potable de la rivière St-Charles tandis que la même façon de développer se poursuit dans le bassin versant de cette prise d’eau potable. La nature offre une eau ayant bon goût et nécessitant un traitement minimal. Par contre, la dépollution de l’eau coûte très cher et est confrontée à des limites techniques. Il est temps que l’intérêt de promoteurs et quelques individus cessent d’être mis de l’avant au détriment de l’intérêt général. Protéger l’eau alimentant les prises d’eau potables de Québec signifie, en même temps, protéger l’eau qui passe d’abord dans les puits, les rivières et les lacs du bassin versant. Ce faisant, la quasi totalité des résidentes et résidents des autres villes occupant le territoire concerné, pourront continuer de bénéficier de cette eau de qualité. Seule une médiation entre les villes situées dans le bassin versant de la rivière St-Charles pourrait permettre de rétablir un dialogue que nous souhaitons constructif.

Cette médiation devra avoir comme mandat de préserver le droit de centaines de milliers de personnes de bénéficier d’une eau potable de qualité et à faible coût, c’est-à-dire, la plus naturelle possible. Elle devrait amener à ce que les parties adoptent un règlement et d’autres mesures visant, dans un premier temps la protection de la prise d’eau potable de la St-Charles et, dans un second temps, celle de la Montmorency. Finalement, soulignons que le contexte actuel démontre la pertinence que les citoyennes et citoyens soient informés de la situation de la prise d’eau potable de la rivière St-Charles. C’est pourquoi Québec solidaire vous convie à un événement à ce sujet le 22 avril à 14h au sous-sol de l’église Ste-Monique-les-Saules ; une conférence de la directrice de l’APEL1 sur les enjeux de la prise d’eau de la rivière St-Charles y sera prononcée, suivie d’un échange réunissant des personnes engagées dans la protection de l’eau et de l’environnement afin de dégager des avenues de solutions partagées par les citoyens et citoyennes.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...