Édition du 18 septembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Paix

Québec, le 4 avril 2018 (50e Anniversaire de l'assassinat du père de la non-violence aux États-Unis d'Amérique)

"Silence is Betrayal" " Le silence est trahison " Dr Martin Luther King, Jr.

2018- ANNÉE CRUCIALE POUR MILITER PLUS ENCORE EN FAVEUR DES DROITS DES MIGRANTS, DE LA PAIX, LA JUSTICE, L’INCLUSION ET LA RÉCONCILIATION POUR UN VIVRE-ENSEMBLE EN HARMONIE...

Dans le cadre des célébrations du centenaire de l’icône Nelson Mandela (100e anniversaire : 18 juillet 1918 - 18 juillet 2018), en cette journée de la commémoration du 50e anniversaire du lâche assassinat du père de la non-violence et icône du combat pacifique pour les droits civils aux États-Unis d’Amérique, feu Dr. Martin Luther King, Jr., l’Union des Africains du Québec et Amis Solidaires de l’Afrique (UAQASA) Canada, vous invite à une grande conférence qui aura lieu à Mashteuiatsh (Lac St-Jean), jeudi, le 12 avril 2018, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, adoptée par l’A.G. de l’ONU en 1966 suite au massacre de civils à Sharpeville, le 21 mars 1960 par le régime honni de l’Apartheid en Afrique du Sud ... (Voir svp en fichier attaché pour d’autres informations) .

Pas étonnant que l’icône de la paix Nelson Mandela a choisi symboliquement de lire la nouvelle constitution de l’Afrique du Sud à Sharpeville, le 10 décembre 1996, date anniversaire de la Déclaration universelle des droits humains (12 décembre 1948) pour démontrer son attachement au respect des droits humains tels que décrits aux 1er et 2e articles de la DUDH :

Article 1- « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. »

Article 2- « Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés. »

Mon collègue artisan du combat pour la défense des droits humains, l’Honorable Juge, Louis-Edmond Pettiti, lors de son discours à l’UNESCO, disait que si nous ne sommes pas vigilant face aux violations des droits humains, nous n’allons pas célébrer le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits humains (le 10 décembre 2018) mais plutôt son pont funèbre. Il est donc de notre devoir de Québécois et Canadiens mais d’abord comme être humain d’être vigilant lorsqu’il s’agit de questions portant sur les violations des droits de la personne.

La conférence de Mashteuiatsh abordera les enjeux reliés aux violations des droits de la personne, le racisme et les formes de discrimination vécues par les peuples autochtones, les instruments juridiques nationaux et internationaux qui protègent et garantissent les droits des peuples autochtones, les initiatives autochtones pour la promotion du respect de leurs droits et sera suivie d’une discussion sur des stratégies d’action pour lutter contre le racisme et la discrimination en cette année du 70e anniversaire de commémoration de la Déclaration des Droits Humains (DUDH-10-12-1948).

LE DANGER D’UNE APOCALYPSE FINALE EN CAS D’UNE 3e GUERRE MONDIALE.

En cette période où notre petite planète terre frôle sa dernière apocalypse suite aux nombreux conflits un peu partout dans le monde, l’UAQASA fidèle à sa tradition, n’a cessé d’oeuvrer pour le vivre ensemble en harmonie, organisera plusieurs activités tout au long de l’année 2018 pour célébrer le 100e anniversaire de l’icône Nelson Mandela afin d’encourager nos concitoyens québécois et canadiens, surtout ceux d’origine africaine, à s’inspirer de l’idéal de cette icône en faveur de la paix, de la justice, de l’inclusion, de la réconciliation et de la solidarité entre les peuples. L’UAQASA n’a cessé depuis plusieurs années d’oeuvrer pour la création d’un Parc de l’Afrique à Québec portant le nom de Nelson Mandela (pouvant ressembler au Parc de l’Amérique latine à Québec) et c’est pourquoi, elle a entamé des discussion et rencontres officielles et officieuses avec des hauts responsables des trois paliers gouvernementaux.

L’UAQASA a organisé plusieurs conférences à l’occasion de la Semaine d’Action Contre le Racisme et ce n’est pas par hasard qu’elle a choisi pour thème : « Combattre le racisme c’est opter pour la dignité humaine, le vivre-ensemble en harmonie, le respect de la diversité, la réconciliation, l’inclusion, l’équité, la justice sociale : Inspirons-nous de la sagesse et du courage de Nelson Mandela. »

LE COMBAT DES FEMMES AUTOCHTONES AU NIVEAU PROVINCIAL ET NATIONAL

Nul besoin de rappeler que la commission : « Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées » continue de mener d’arrache-pied un travail de titan et ce, malgré les énormes difficultés rencontrées depuis septembre 2016, afin qu’un jour justice soit rendue aux dites femmes autochtones...

Le 4 février 2018, le monde a rendu hommage à l’icône Rosa Parks en commémorant son 105e anniversaire. En s’inspirant du combat de cette icône, la conférence à Mashteuiatsh sensibilisera aussi à la culture de la paix, contribuera au vivre ensemble, à l’inclusion, à l’équité, renforcera et aidera à cicatriser les blessures qui n’ont cessé d’endeuiller nos compatriotes autochtones et les encouragera à persévérer dans leur combat pour la justice.

Le combat de nos compatriotes autochtones nous fait aussi penser au courage des femmes d’Afrique du Sud et des États-Unis d’Amérique mais de celui de nos compatriotes d’ici comme Evelyne St-Onge, Viola Desmond, Walter Lyman, Marie Gérin-Lajoie, Simone Monet-Chartrand, Lucie Pagé, Françoise David, Jean Augustine et bien d’autres qui ont refusé des droits à rabais pour les femmes et dont chacune, à sa façon, a contribué en faveur de la justice sociale, l’égalité homme-femme, la paix et l’équité ici chez nous et ailleurs dans le monde.

L’HISTOIRE SE RÉPÈTE-T-ELLE ?

Face au tambourinage des sons de guerre, mobilisons la planète pour la paix et contre les projets des va-t-en-guerre et de l’apocalypse finale et comme le disait Paul Valery : « La guerre est faite par des gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui eux se connaissent et ne se font jamais de mal. »

Au plaisir de vous voir nombreux à la conférence de l’UAQASA à Mashteuiatsh. Une invitation spéciale à la société civile, ONG et aux élus du Lac St-Jean. Bienvenue à tous.
Ali Dahan, Ph.D., ex-Diplomate. Président fondateur de l’UAQASA)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Paix

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...