Édition du 13 novembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Les brèves électorales

Québec solidaire dévoile comment il compte financer ses engagements : « Il n’y a pas de calculatrice magique chez nous, juste du courage » - Manon Massé

Le 27 août 2018 - Québec solidaire a les moyens de ses ambitions. C’est le message envoyé ce matin par la porte-parole du parti, Manon Massé, alors qu’elle dévoilait le plan de financement des engagements solidaires en compagnie de Simon Tremblay-Pepin, candidat dans Nelligan et porte-parole du parti en matière d’économie, et de Vincent Marissal, candidat dans Rosemont et porte-parole en matière de famille.

Avec ce cadre financier équilibré, c’est 12 900 millions $ supplémentaires qui se retrouveraient dans les coffres de l’État québécois au terme d’un premier mandat de Québec solidaire. Tel que promis, la classe moyenne ne paiera pas plus d’impôts, a assuré Mme Massé.

« Je veux être claire avec le peuple québécois : vous faites déjà votre juste part. Notre cadre financier ne prévoit donc aucune hausse d’impôts pour les contribuables qui gagnent moins de 95 000$ par année. Les contribuables qui gagnent moins de 80 000$ par année auront même droit à des légères baisses d’impôts. C’est sans compter les milliers de dollars par année qu’on va remettre dans les poches des gens qui travaillent fort en baissant leurs factures de l’école et du dentiste », a-t-elle souligné.

De l’argent neuf avec Pharma-Québec

Québec solidaire ira chercher de nouveaux revenus dans une douzaine de secteurs. Outre la taxation du commerce en ligne, qui permettra d’engendrer des revenus de 150 millions $ par année, Québec solidaire mise sur Pharma-Québec comme principale source de revenus additionnels.

« À l’heure où on se parle, le Québec paye beaucoup plus cher que les autres pays de l’OCDE sur le coût de nos médicaments. Un gouvernement solidaire mettra donc en place un pôle public d’achat, de fabrication et de recherche en médicament en plus d’une assurance médicament universelle. Cette mesure nous permettra de réduire le prix des médicaments de 40% et de réaliser des économies de 2 510 millions $ », a déclaré Simon Tremblay-Pepin.

Une réforme fiscale juste et ambitieuse

La fiscalité des particuliers sera également revue de fond en comble afin de rétablir son caractère progressif, notamment par la mise en place de dix paliers d’imposition au lieux des quatre actuels.

Afin de rétablir une forme de justice fiscale, un gouvernement solidaire reverra en priorité les impôts des grandes entreprises, qui passeront de 11,7 à 14,5 %, soit un taux plus bas que l’impôt fédéral actuel. Le taux d’imposition des PME, quant à lui, restera inchangé.

En tout, Québec solidaire a identifié 12 sources additionnelles de revenus et d’économies. Parmi celles-ci il y a les redevances minières, les redevances sur l’eau, la lutte à l’évasion fiscale, la lutte à la corruption, la réduction du salaire des médecins, le retrait des subventions aux écoles privées ainsi que les revenus fiscaux associés à l’augmentation du salaire minimum.

« Dans la majorité des cas, on parle d’industries ou de secteurs de l’économie qui ont, jusqu’à maintenant, bénéficié d’un traitement privilégié. Et ça, c’est quand les gouvernements ne mangeaient pas directement dans la main de leurs lobbies. Avec Québec solidaire, on ne va pas se gêner de leur faire payer leur juste part », a assuré Vincent Marissal.

Avec ce cadre financier ambitieux, Québec solidaire prouve qu’il est possible d’aller chercher de nouveaux revenus sans imposer davantage les petits contribuables et la classe moyenne. C’est le message qu’a voulu lancer Manon Massé aux Québécoises et aux Québécois.

« Aujourd’hui, on fait la démonstration concrète qu’un gouvernement de Québec solidaire aura les moyens de ses ambitions. Les entreprises pharmaceutiques, les minières, les multinationales du web et les gens les plus privilégiés du Québec comme les médecins spécialistes doivent commencer à redonner à la société. Contrairement à la CAQ, y’a pas de calculatrice magique chez nous. Juste du courage, le courage de faire pencher la balance du côté de la majorité », a-t-elle conclu.

Pour avoir accès au détail des sources de revenus et économies, téléchargez le document au bas de cette page.


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Les brèves électorales

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...