Édition du 16 octobre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Québec solidaire veut réduire de 12 % la rémunération des médecins

QUÉBEC, le 15 mars 2018 - Québec solidaire présente aujourd’hui un plan pour moderniser la rémunération des médecins. Le plan qui s’échelonnera sur 2 ans vise à réduire l’enveloppe salariale des médecins, à moderniser le mode de rémunération et à s’attaquer à la bureaucratie.

Le député et docteur Amir Khadir soutient que son plan est juste et que sa mise en place permettra de restaurer la confiance du public envers les médecins et de réparer les dommages portés à leur réputation par le duo Couillard-Barrette. « Les fédérations de médecins ont toujours demandé la parité avec l’Ontario. Nous disons d’accord. Ça veut donc dire une diminution de 12% de l’enveloppe salariale des médecins. Par la suite, la hausse du salaire des médecins sera conditionnelle et ne pourra dépasser les pourcentages de hausses accordées aux autres salarié.e.s du réseau de la santé et des services sociaux. De cette façon, on s’assure de ramener un peu de justice dans le réseau de la santé et un peu d’équilibre dans l’écart salarial entre les médecins et les autres employé.e.s. Et ce n’est pas tout, cette mesure nous permet d’économiser environ 925M$ que nous pourrons redistribuer dans le réseau selon les besoins. », affirme Amir Khadir, lui-même médecin spécialiste.

Ensuite, Québec solidaire souhaite changer la façon dont les médecins seront rémunérés. « Il faut moderniser la manière dont les médecins sont payés pour offrir de meilleurs services à la population. On diminue le nombre de paiements à l’acte et on ajoute des façons de payer les médecins à l’heure, à la prise en charge et à la performance. C’est ce qu’on appelle un mode de rémunération mixte. Par exemple, en CLSC, en CHSLD et en Centre hospitalier, le mode de rémunération sera majoritairement salarial ou par vacation. » ajoute-t-il.

Finalement, le Dr. Khadir souhaite s’attaquer à la bureaucratie médicale afin de diminuer le pouvoir des fédérations de médecins. « Il faut retirer les fédérations de médecins du conseil d’administration de la RAMQ, car il est inacceptable de voir l’establishment médical exercer autant d’influence sur le système et la façon dont on les paye. Nous allons aussi mettre fin à l’incorporation des médecins. C’est un privilège qui équivaut à 22 000 $ de cadeau fiscal par médecin incorporé et ça nous coûte 200 millions de trop ! » conclut-il.

Québec solidaire demande aussi à ce que les GMF soient intégrés au réseau public afin de « cesser d’en faire des machines à profit ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...