Édition du 9 octobre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Livres

RENTRÉE 2018

Le Canada, un héritage colonial bien ancré

« Je ne souhaite pas célébrer un Canada qui vole nos terres. » La rentrée d’Écosociété s’ouvre avec un nouveau livre dans la collection Parcours, Décoloniser le Canada. Cinquante ans de militantisme autochtone, d’Arthur Manuel, qui revisite l’histoire récente du Canada à travers le prisme des luttes autochtones. Un témoignage majeur pour en finir avec la nature coloniale de l’État canadien. Comme le dit Alexandre Bacon dans la préface, « rares sont les Canadiens qui saisissent l’ampleur des moyens déployés par l’État canadien au cours des deux derniers siècles pour effacer toute trace des Premiers Peuples au pays. Les autorités ont longtemps laissé dans l’ombre ces facettes sombres de l’histoire. De fait, les Canadiens comprennent souvent mal les luttes menées par les Autochtones pour contrer l’assimilation culturelle et faire reconnaitre leurs droits ».

Cet héritage colonial s’illustre également dans notre rapport au territoire, uniquement basé sur l’exploitation des ressources naturelles, où les chemins de fer jouent un rôle central. Mégantic. Une tragédie annoncée, sorti plus tôt cet été, est une enquête troublante qui se lit comme un polar et démontre que l’industrie ferroviaire au Canada est un État dans l’État, hors de contrôle, édictant ses propres règles et travaillant avant tout pour la rentabilité de ses actionnaires. Le train fou sans conducteur tirant des bombes de pétrole explosif qui a dévalé la pente à Lac-Mégantic le 6 juillet 2013, carbonisant 47 victimes prises au piège, en est le tragique résultat. Malheureusement, rien n’a changé depuis, et une telle catastrophe pourrait bien se reproduire...

À quelques jours de la fête du Travail nous publions Travaux forcés. Chemins détournés de l’aide sociale d’Olivier Ducharme qui revendique un droit inconditionnel à l’assistance sociale, pour sortir de la politique dégradante de la carotte et du bâton. Qui peut vivre avec 648$ par mois ? Pourquoi tolérons-nous la pauvreté, malgré la richesse de nos sociétés ? Comment expliquer ce manque de solidarité envers les personnes les plus vulnérables ?

Enfin, le mois de septembre s’achèvera avec un ouvrage majeur pour l’histoire d’Écosociété : Le droit du plus fort. Nos dommages, leurs intérêts, d’Anne-Marie Voisard, à l’occasion des 10 ans de Noir Canada. En 2008, Écosociété faisait paraître Noir Canada. Pillage, corruption et criminalité en Afrique, d’Alain Deneault, William Sacher et Delphine Abadie, ce qui valut à la maison d’édition et aux auteur.e.s deux poursuites judiciaires de compagnies minières totalisant 11 millions de dollars. Dix ans plus tard, nous avons voulu reprendre la parole sur les enjeux démocratiques que cette affaire a soulevés en publiant ce regard sur le droit. Ce sera l’occasion de « célébrer » l’anniversaire de la publication du livre « le plus cher de l’histoire de l’édition » le 26 septembre, au Monument National.

Bonne rentrée !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Livres

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...