Édition du 27 juin 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Radio populiste de droite : Pourquoi Auschwitz quand on a le grand Nord ?

Les nazis envisagèrent à une certaine époque de déporter plus de 4 millions de juifs et juives sur l’île de Madagascar. En 1940, le troisième Reich abandonna l’idée tout en poursuivant ses déportations massives vers la Pologne en vue de l’application de sa « solution finale ».

Pourquoi ce rappel historique ? Puisqu’il semble bien que des personnes peuvent aujourd’hui encore évoquer un tel projet sans en être horrifiées. Parce qu’il est nécessaire de rappeler jusqu’où la haine de l’Autre, la désignation de boucs émissaires pour les maux de la société, a pu mener une partie de l’humanité. Le texte qui suit contient la retranscription de deux extraits de propos tenus lors de l’émission Le Show du matin (Kyk Saguenay) du 19 janvier dernier à partir de vers 6h35. Les animateurs de la radio y commentent la vidéo parue sur Youtube d’un adolescent déguisé, se faisant passer pour un assisté social, qui envoie paître ceux et celles au travail. Bien sûr, une telle vidéo est le fruit de tous les préjugés et l’ignorance au sujet de la situation des personnes à faibles revenus et les perpétue. Quoiqu’il en soit, cette seule vidéo apparait aux animateurs comme la preuve irréfutable que le bien-être social devrait être coupé aux prestataires après 5 ans. Il ne peut s’agir ni d’une façon de parler, ni de l’humour. Il s’agit de la stigmatisation de l’une des tranches les plus vulnérables de la société.

(Vers 6h38)

Monette. —…là je vous vois déjà venir. Là je vous entends, la ligue des droits pour les personnes, pis les humains, pis ta-ta-quoi que ce soit. [Puis sur un ton ironique :] ‘Ces gens-là vont se ramasser dans la rue, pis ça va devenir des itinérants’.
Parfait ! On règle le problème…
Développement du Plan Nord… On se garde une partie… où ce qu’on se fait une espèce de… Un peu comme à Fermont, un mur ok. Pis on les enferme là-dedans…Toutes les itinérants, du monde dans rue, tu les prends, tu pognes une petite pelle, ramènes ça en arrière, monte moi ça dans le Nord, installe moi ça là. Tu as la paix. Tu en as pu. T’entends pu rien parler. Merci bonsoir.

Co-animateur. — Tu leur fait faire quoi dans le Nord ?

Monette. — Ils s’organiseront …ils feront ce qu’ils voudront.

André. — Ils creuseront une mine !

Co-animateur. —Main d’œuvre peut-être ? Ils pourraient peut-être travailler ?

Monette. —Ils feront ce qu’ils voudront ! Je m’en sacre comme dans l’an 40… On fait du ménage là ! Je m’en fous où ce qu’on met les déchets nous autres après.

Co-animateur. – Oui mais il y a un danger Carl… Admettons que tu envoies toutes…
(Cacophonie)

Monette. —Tu les castres avant…

Co-animateur. – Attend un peu. Tu les envoie toutes là castrés. Ils trouvent une mine d’Or ou de diamant incroyable… ils deviennent toutes riches.

André. — C’est à l’État !

Monette. — Non ! Non ! Ils ne seront jamais capables de creuser.

[Quelques minutes plus tard]
(Vers 6h41)

Monette. — Je prends un appel. Oui allo, KYK.

Auditeur anonyme. — Oui, il y a une chose que vous n’avez pas pensé par exemple…

Monette. — Allez-y.

Auditeur anonyme. — Hé ! Ça se reproduit ces petites bêtes là… Avec le développement du Nord, on va être rendu avec des villages de bien-êtres, ça va être beau...

Monette. —Oui mais c’est pour ça que j’ai dit qu’on va les castrer avant de les envoyer là-bas.

Auditeur anonyme. —Ah, tu veux les castrer ! Ah c’est nous autres qui va devoir payer pour ça !

Monette. — J’aime mieux payer pour les castrer maintenant que de payer pour leurs flots plus tard.

André. —C’est un investissement, ce n’est pas une dépense !

Monette. —C’est un investissement à long terme.

Auditeur anonyme. —C’est ça, c’est Placement-Québec qu’ils appellent.
(Rire)
Monette. — Effectivement…. ça va être plus castrage-Québec par exemple.

J’ai de la misère à concevoir que ce puisse être défendu comme humour ou opinions acceptables dans un média. Une chose est sûre, des gens en tirent profit ; ça augmente les cotes d’écoute et les recettes publicitaires grimpent.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...