Édition du 18 septembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Réaction à la menace de poursuite des gazières contre le gouvernement du Québec

Le RVHQ demande à tous les partis politiques de s’engager à libérer le territoire québécois de cette industrie parasite. En réaction aux déclarations du porte-parole de l’Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ) rapportées hier dans Le Devoir, à l’effet que les gazières détenant des permis d’exploration dans la vallée du Saint-Laurent envisageraient de « traîner le gouvernement devant les tribunaux » à cause de sa décision d’interdire la fracturation du schiste, le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ) demande à tous les partis politiques en lice pour l’élection du 1er octobre prochain de s’engager à libérer le territoire québécois des permis (« claims ») sur lesquels l’industrie pétrolière et gazière s’appuie pour mener son chantage éhonté.

Le RVHQ souligne que cette industrie parasite se nourrit des ressources de la collectivité sans se soucier de la dévastation qu’elle laisse dans son sillage, d’ailleurs aidée en cela par une législation laxiste qui place les puits fermés à la charge de l’État. Il rappelle que les permis, qui confèrent des « droits réels immobiliers » à leurs titulaires, n’ont pas de légitimité car ils ont été cédés par des gouvernements complaisants à des initiés, derrière des portes closes, sans que la population ait été consultée ni que les propriétaires légitimes en aient même été avisés.

Les claims couvrent aujourd’hui presque entièrement la partie densément peuplée de la vallée du Saint-Laurent, entre l’extrême ouest de la Montérégie et Québec, ainsi que la quasi-totalité du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. En Gaspésie, où deux compagnies récemment cédées à des intérêts albertains envisagent une production à court terme, les sites ciblés se situent sur des terres publiques d’une beauté spectaculaire appartenant à l’ensemble de la société québécoise, à la tête des bassins versants de la York et de la Dartmouth, deux des plus splendides rivières à saumons au monde.

Notant que la vaste majorité des permis sont détenus par des intérêts étrangers, principalement albertains, le RVHQ exhorte aussi les partis politiques à s’engager à mettre fin à toute injection de fonds publics dans cette industrie, que ce soit par l’entremise d’Investissement Québec, de subventions ou de privilèges fiscaux. Il trouve scandaleux que le gouvernement dilapide l’argent des Québécoises et des Québécois au profit d’investisseurs qui s’enrichissent en ravageant notre territoire et n’hésitent pas à se retourner contre la province ou les municipalités quand elles adoptent des règlements visant à protéger notre eau.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...