Édition du 16 octobre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Réaction du Conseil central du Montréal métropolitain-CSN à la suite de l'adoption, par le gouvernement, de la loi spéciale sur la grève étudiante : Jour sombre pour la démocratie québécoise

MONTRÉAL, le 16 mai 2012 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Parti libéral a décidé de bafouer la jeunesse québécoise en imposant une loi spéciale qui ne fera qu’envenimer le conflit.

« Quand la paix sociale est menacée, ce qu’il faut faire, c’est discuter ensemble des nouvelles avenues consensuelles. C’est le b a ba de la démocratie », a déclaré Gaétan Châteauneuf, président du Conseil central du Montréal métropolitain-CSN.

Au lieu de favoriser le dialogue, le gouvernement s’est entêté, n’a jamais fait le moindre compromis, a multiplié les déclarations insultantes et incendiaires, a minimisé l’importance du mouvement étudiant, a traité ses représentants avec condescendance, a nié la légitimité de leurs assemblées démocratiques et a encouragé l’abus des recours judiciaires.

Le résultat est là, désolant : la démocratie étudiante est ravalée au rang de phénomène dérangeant au profit d’un parti qui exerce le pouvoir de façon autoritaire et inconsidérée.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...