Édition du 13 novembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Réaction du Syndicat de l'enseignement des Seigneuries (FAE) à l'annonce du gouvernement quant à la situation des Grutiers

VAUDREUIL-DORION, QC, le 29 juin 2018 - Le gouvernement a annoncé la mise sur pied d’un comité indépendant pour étudier les modifications apportées au règlement sur la formation des grutiers et grutières. Le Syndicat de l’enseignement des Seigneuries comprend mal que le gouvernement s’obstine à ne pas modifier le règlement puisque les nouvelles dispositions mettent en péril dans l’immédiat la sécurité et l’intégrité des travailleurs et du public. Dans un tel contexte, Benoit Giguère, président du syndicat des enseignants considère que le gouvernement du Québec n’a d’autre alternative que d’écouter les différents intervenants afin de trouver une solution viable et il y a des propositions sur la table qui pourrait certainement dénouer l’impasse comme, par exemple, l’utilisation de la Reconnaissance d’acquis effectuée avec les enseignants du centre Atelier-école Les Cèdres.

« Dans son communiqué, le gouvernement déclare qu’il expliquera la nature des modifications au règlement. Or, les grutiers et grutières comprennent très bien la portée des modifications introduites aux règlements par la ministre du Travail, Mme Dominique Vien. Ils les dénoncent ! Et ils ont raison ! D’autant que les questions de fond demeurent : Pourquoi avoir introduit de telles modifications ? À qui profite réellement ce retour à une formation en entreprise ? » d’ajouter le leader syndical.

Sur le processus de révision du règlement, le gouvernement doit donner des précisions sur les personnes qui seront appelés à siéger sur le dit comité, son mandat et sur l’échéancier des travaux qui seront réalisés par ce dernier. « Il ne doit pas s’agir d’un exercice bidon qui ne servira qu’à envenimer une situation de crise. » de déclarer Benoit Giguère.

« Les enseignants qualifiés, qui exercent leur profession dans un milieu contrôlé offert par le centre Atelier-école Les Cèdres, exhorte le ministre de l’Éducation à ne pas aliéner la mission dévolu à son ministère en laissant la CCQ se substituer à sa mission et d’intervenir afin de sauvegarder l’intégrité du diplôme d’étude professionnelle et offrir une solution qui les implique directement puisqu’ils sont les experts dans la classe comme les grutiers et grutières sont les experts dans leur métier. Le ministre de l’Éducation doit assumer ses responsabilités. »

En conclusion, le Syndicat de l’enseignement des Seigneuries va utiliser tous les moyens possibles pour protéger le programme d’études professionnelle en conduite de grues et faire en sorte que toute la formation initiale des grutiers et grutières soit dispensée par des enseignants qualifiés.

Benoît Giguère souligne que « Le gouvernement a investi des millions dans la mise en place d’un centre qui dispense une formation de qualité dans le respect des programmes d’études publiés par le ministère de l’éducation. Un élève qui sort du centre avec son DEP a assurément réussi toutes les épreuves, autant pratiques que théoriques, s’étalant sur 870 heures, avant d’acquérir le titre d’apprenti. La solution aux problèmes énoncées par la CCQ passent définitivement par une formation dispensée par les enseignants du centre l’Atelier-école Les Cèdres. »

Syndicat de l’enseignement des Seigneuries

Le SES est affilié à la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) et représente 600 membres enseignantes et enseignants au secondaire, à l’éducation des adultes et à la formation professionnelle à la CS des Trois Lacs.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...