Édition du 4 décembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Les brèves électorales

Réforme de la loi sur les normes du travail - Québec solidaire veut mettre en place une stratégie anti-burnout

Le 22 septembre 2018 - Afin de lutter contre le stress au travail et l’augmentation des épuisements professionnels, un gouvernement solidaire révisera la loi sur les normes du travail et mettra en place une vaste stratégie anti-burnout, a annoncé ce matin le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, en compagnie des candidats solidaires dans Hochelaga-Maisonneuve et Rosemont, Alexandre Leduc et Vincent Marissal.

L’épuisement professionnel est un fléau qui touche de plus en plus de travailleurs et de travailleuses. Au Québec, une personne sur quatre dit être exposée à un stress élevé au travail, et on estime qu’entre 30 et 50% des absences de longue durée au travail sont causées par l’épuisement, l’anxiété ou la dépression. Québec solidaire est d’avis qu’il est urgent de répondre à cette situation alarmante et d’adapter le monde du travail aux réalités du 21e siècle.

« Le burn out est le mal du siècle. Nous sommes de plus en plus stressés, nous avons de moins de en moins de temps, nous nous épuisons de plus en plus. Ce portrait n’est pas surprenant : alors que le monde du travail a changé drastiquement dans les dernières années, les normes du travail, elles, n’ont pratiquement pas évolué. On a toujours aussi peu de vacances, peu de congés payés, et presque aucune mesure de conciliation famille-travail. Il faut faire quelque chose. », a martelé Gabriel Nadeau-Dubois.

Plus de vacances et de congés

Étant donné que 60 % des travailleuses et des travailleurs au Québec ne sont pas syndiqués, c’est la Loi sur les normes du travail qui encadre leurs conditions de travail. Malheureusement, cette loi n’assure pas suffisamment de protection aux salarié.es. Un gouvernement solidaire réformera la loi sur les normes du travail afin d’y inclure un ensemble de dispositions, notamment plus de vacances, de congés maladie ou de jours fériés :

- Quatre semaines minimum de vacances après un an de service continu ;

- Une demi-journée de maladie payée par mois ;

- Cinq congés payés pour responsabilité familiale sur les 10 déjà prévus dans la loi ;

- Deux nouvelles journées fériées : la Journée internationale des femmes le 8 mars, et la Journée internationale des travailleuses et des travailleurs le 1er mai.

« Toutes les études le montrent : plus de vacances entraîne des effets bénéfiques sur l’économie. Cela améliore le bien-être des travailleurs, réduit les maladies professionnelles et rend les employés plus efficaces. Ce n’est pas normal qu’un quart de nos travailleurs et travailleuses soient laissés à eux-mêmes avec des problèmes d’épuisement qui hypothèquent leur santé. Il est plus que temps de s’assurer que les gens qui travaillent fort aient le temps de reprendre leur souffle », a fait valoir Alexandre Leduc.

Moins de précarité, plus d’équilibre

Québec solidaire veut aussi s’assurer que les normes du travail garantissent un réel équilibre entre vie personnelle et professionnelle. Sur les 10 journées de congé pour responsabilité familiale inscrites dans la loi, 5 seront désormais payées afin de limiter la perte de revenus liés à ce type d’absentéisme, qui touche en majorité les femmes. Un gouvernement solidaire inscrira également dans la loi sur les normes du travail le droit des salarié.es de refuser de faire des heures supplémentaires sans représailles. Il sera enfin obligatoire pour un employeur de fournir l’horaire de ses employés au moins 7 jours à l’avance.

« Notre vie personnelle est de plus en plus envahie par le travail. Pour beaucoup de Québécois et de Québécoises, les horaires qui changent à chaque semaine, les heures supplémentaires qui s’accumulent, les tâches à compléter à la maison le soir, c’est le lot quotidien. C’est le temps de leur donner un break. De leur donner des conditions de travail qui leur permettent de bien vivre. De pas se brûler à la job. Il faut donner du temps, du répit aux familles. Nous à Québec solidaire, on trouve que notre monde, au Québec, il travaille fort », a conclu Vincent Marissal.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Les brèves électorales

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...