Édition du 19 juin 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

LGBT

Ricardo Rodriguez Chaves C’est comment être gai... au Costa Rica

Une certaine aisance accompagne la vie des personnes LGBT au Costa Rica, mais on observe actuellement de grandes tensions sur la question des droits qu’on leur accorde. Depuis une résolution permettant aux couples gais d’obtenir les mêmes droits que les couples hétéros, un débat déchire plusieurs franges de la population, allant jusqu’à influencer les élections. Ricardo Rodríguez Chaves, un Costaricain de 33 ans vivant dans la capitale San José, partage son point de vue de l’intérieur.

tiré de : Une récolte record de 302 765 $ !pour le GRIS- Montréal
De Infolettre de Fugues

Le 9 janvier 2018, la Cour internationale de justice et des droits de l’homme (CIJ) a ordonné au gouvernement du Costa Rica de garantir aux couples de même sexe les mêmes droits qu’aux couples hétéros, incluant le droit au mariage. À quatre semaines des présidentielles, cette décision a enflammé les électeurs. « Malheureusement, le fondamentalisme religieux a poussé bien des gens à considérer les candidats qui proclament que la décision de la CIJ va à l’encontre de notre souveraineté, et ils envisagent même le retrait du Costa Rica de la CIJ, si nécessaire », explique Ricardo.

En décembre dernier, le candidat Fabricio Alvarado traînait en queue de peloton parmi les candidats, mais au moment d’écrire ces lignes, au lendemain du premier tour des présidentielles, il figurait parmi les deux meneurs en vue du deuxième tour des élections. Journaliste, chanteur de musique chrétienne et jusqu’ici député de l’Assemblée législative, il a bondi dans les sondages après s’être exprimé contre les unions de même sexe.

Selon l’issue des élections, la communauté LGBT du Costa Rica concentrera ses efforts pour faire reconnaître officiellement la résolution de la CIJ. Ricardo Rodríguez Chaves ajoute qu’une bataille pour le droit à l’adoption des parents de même sexe suivra et qu’un mouvement social dépassant largement les personnes LGBT est en branle. « Nous sommes de plus en plus nombreux à militer pour la laïcité de l’état et l’éducation sexuelle dans les écoles. Il faut absolument qu’on brise plusieurs tabous et qu’on discutent de respect de soi, d’identité sexuelle et de plusieurs sujets dont on ne parle pas assez. Il y a énormément de tabous entourant la sexualité. »

Ceci dit, dans la vie de tous les jours, la situation des personnes LGBT au Costa Rica n’est pas faite que de débats et de difficultés. « Dans certains quartiers de la capitale et dans certaines institutions, comme sur les campus universitaires, les LGBT peuvent démontrer de l’affection en public, sans problème. Cependant, mon partenaire et moi ressentons beaucoup d’insécurité quand nous nous tenons la main dans les transports publics ou dans les centres d’achats, puisqu’on s’expose aux insultes et aux moqueries. À l’inverse, dans mon cercle d’amis et au travail, les gens sont très ouverts d’esprits et je me sens totalement en sécurité. Nos familles sont aussi au courant de notre relation et elles l’acceptent. »

La légalisation du mariage gai a également une influence sur certains projets personnels. « Ces jours-ci, j’ai le sentiment d’être victime de discrimination au niveau gouvernemental, souligne Ricardo. Je remplis des papiers pour obtenir une bourse d’études à l’étranger, mais comme je ne suis pas marié à mon partenaire, avec qui je suis en relation stable depuis cinq ans, l’État ne me donne pas accès aux options incluant mon amoureux, parce que ma relation n’est pas reconnue par l’État. » Le gouvernement n’avance pas au rythme souhaité par la communauté LGBT, mais de plus en plus d’entreprises locales décident d’accueillir les personnes LGBT, comme en témoignent le développement du tourisme gai et l’existence de plusieurs clubs gay friendly à San José, comme El Trece, Club Venue ou El Teatro.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : LGBT

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...