Édition du 14 août 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Salut Ferré

Tantôt provocant
Tantôt cinglant
Le cheveux très blanc
Et surtout pas abondant
Il était loin d’être reposant

Ses insultes étaient
Tantôt utiles
Tantôt futiles
Ses rimes étaient ordurières
Sa poésie singulière

Chanteur de provocation
Qui écrivait des poèmes longs
Il soulevait l’incompréhension
Il était ferré dans ses interminables explications

Quasiment toujours bourré
Bourré de contradictions
Sa liberté était celle d’un homme toujours sans solution
Il ne savait que faire
Face à la misère des damnés de la terre
Ça c’était le lot des anarcho à gogo

Quand il découvrit l’importance de la révolte
Subito presto
Il virevolta désinvolte
Il prôna la solitude pour tous les pots

Suprême paradoxe
Pour ce non orthodoxe
Son père se prénommait Joseph
Sa mère se prénommait Marie
Et lui petit Christ
D’anticléricaliste et d’anarchiste
Il s’appelait Ferré
Léo Ferré

Années primaires et secondaires d’enfer
À se faire endoctriner par des frères
Qui après avoir fait des vœux de chasteté
Vivaient reclus dans des maisons aux fenêtres fermées
Quel décor sombre et austère
Pour étudier les poèmes de Verlaine et de Beaudelaire
Quel lieu triste et sinistre
Pour découvrir dans le vestiaire du vicaire
Les délices du plaisir de la chair

Il vécut le plus fort de sa vie
Entre la Libération
Et la Révolution
Sans jamais avoir eu à prendre le maquis

Il vécut de nombreuses années
Avec ses chimpanzés
Vie effrénée pour un poète qui échappa à la misère
Jusqu’à sa mort il déclina dans la poésie triste et peu légère

Il nous quitta en ayant perdu envie de nous soulever
Il s’éteignit sans avoir pu durablement nous révolter

Salut Ferré, Léo Ferré

Mots-clés : Edition du 2018-08-07
Yvan Perrier

Yvan Perrier est professeur de science politique depuis 1979. Il détient une maîtrise en science politique de l’Université Laval (Québec), un diplôme d’études approfondies (DEA) en sociologie politique de l’École des hautes études en sciences sociales (Paris) et un doctorat (Ph. D.) en science politique de l’Université du Québec à Montréal. Il est professeur au département des Sciences sociales du Cégep du Vieux Montréal (depuis 1990). Il a été chargé de cours en Relations industrielles à l’Université du Québec en Outaouais (de 2008 à 2016). Il a également été chercheur-associé au Centre de recherche en droit public à l’Université de Montréal.
Il est l’auteur de textes portant sur les sujets suivants : la question des jeunes ; la méthodologie du travail intellectuel et les méthodes de recherche en sciences sociales ; les Codes d’éthique dans les établissements de santé et de services sociaux ; la laïcité et la constitution canadienne ; les rapports collectifs de travail dans les secteurs public et parapublic au Québec ; l’État ; l’effectivité du droit et l’État de droit ; la constitutionnalisation de la liberté d’association ; l’historiographie ; la société moderne et finalement les arts (les arts visuels, le cinéma et la littérature).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...