Édition du 21 novembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Livres

Serge Roy : Services publics - matériaux pour une société solidaire

Nous publions ici la vidéo de l’intervention de Serge Roy au lancement de son livre intitulé : Services publics, matériaux pour une société solidaire, publié chez Les Éditions Écosociété. Nous trouverez également la quatrième de couverture qui résume bien le projet de ce livre.

Candidat de Québec solidaire dans la circonscription de Taschereau jusqu’en 2014, Serge Roy a été président national du Syndicat de la fonction publique du Québec de 1996 à 2001, puis a présidé l’Association québécoise pour un contrat mondial de l’eau de 2001 à 2007. Militant libertaire de longue date, il est également l’un des fondateurs du premier Comité populaire du quartier Saint-Jean-Baptiste, du journal Droit de parole et de Radio Basse-Ville, Il est l’auteur de Fonction publique menacée ! (M éditeur, 2012) et a dirigé La pensée en liberté (Écosociété, 1996).

DEPUIS PLUSIEURS DÉCENNIES, les services publics sont la cible des néolibéraux et font l’objet d’attaques tous azimuts, au point où le démantèlement de tout ce qui a été construit de haute lutte est bien réel. Pourtant, les services publics font bien partie de notre quotidien : l’eau du matin pour la douche ou le café, la garderie ou l’école où nous amenons les enfants avant d’aller travailler, l’hôpital où nous passons un examen de santé... Autant d’institutions que nous nous sommes collectivement données pour répondre à des besoins que nous ne pourrions pas satisfaire individuellement. Le militant anarchiste et ex-syndicaliste Serge Roy prend la défense des services publics et plaide non seulement pour leur consolidation, mais aussi l’élargissement de leur champ d’action, à l’aune d’une vision libertaire.

L’auteur nous fait prendre conscience du rôle des services publics et de leur potentiel pour construire une société plus juste et plus solidaire. Remettre en question le rôle de l’État qui a servi (et sert encore fort bien) les intérêts du capital et de ses détenteurs ne doit pas conduire à un renforcement du pouvoir du capital. Autrement dit, défendre les services publics ne signifie pas défendre l’État libéral.

Les choix stratégiques que nous devons faire se trouvent donc aux antipodes des courants qui visent à réduire le rôle de PÉtat pour diminuer les charges fiscales et sociales mises en place au fi ! du temps et pour atténuer, voire abolir les règles et les normes qui encadrent l’activité économique.

Au contraire, la défense des services publics doit être au cœur de la stratégie visant à construire une société fondée sur les valeurs libertaires. Il faut voir en eux des espaces que nous devons nous réapproprier, pour construire un monde dans lequel les individus agiront de manière collective, démocratique et autogérée.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Livres

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...