Édition du 24 avril 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec solidaire

Sortir des énergies fossiles

Résister au non-sens mercantile de l'industrie et des gouvernements

Le Canada, 5e puissance pétrolière mondiale grâce à l’industrie polluante des sables bitumineux de l’Alberta, persévère dans le développement de l’industrie des hydrocarbures. Il veut assurer sa pérennité.

LE CANADA, UN ÉTAT PÉTROLIER

À l’encontre de la volonté populaire, mais avec l’appui des principaux partis politiques fédéralistes, l’État canadien :

  • Méprise les droits ancestraux des Premières Nations qui refusent le passage des oléoducs ;
  •  
  • Finance les multinationales du pétrole et du gaz de schiste, plus d’un milliard en 2017 ;
  • Impose, entre autres, l’inversion du pipeline 9B sous la rivière des Outaouais, le pipeline Trans Mountain en Colombie-Britannique ;
  • Approuve, sans supervision adéquate, malgré la tragédie de Lac-Mégantic, la hausse vertigineuse du transport par train du pétrole et du gaz de schiste dans les villes et villages du Québec ;
  • Approuve l’accroissement du transport maritime par superpétrolier sur le fleuve Saint-Laurent, source d’eau potable de 4 millions de Québécois ;
  • S’engage dans plusieurs traités de libre-échange qui permettent aux multinationales de poursuivre les États soucieux de protéger l’environnement et rendent illusoire la diminution des GES ;
  • Renie ses engagements sur le climat signés lors des Accords de Paris comme en témoignent les émissions de GES qui ne cessent d’augmenter ;

Les politiques d’un gouvernement solidaire pourront être invalidées par Ottawa qui possède les pleins pouvoirs sur le transport ferroviaire et maritime. La lutte pour l’indépendance du Québec est donc partie prenante du combat démocratique pour la sortie des hydrocarbures.

LE GOUVERNEMENT QUÉBÉCOIS, CHAMPION DE L’INDUSTRIE DES HYDROCARBURES

En 2016, le gouvernement Couillard, appuyé par la CAQ, adopte la Politique de transition énergétique 2030 qui réanime l’industrie du gaz de schiste, massivement rejetée par la population. Pour sa mise en œuvre, il adopte sous bâillon la Loi 106 sur les hydrocarbures qui :

Ouvre la porte à la fracturation hydraulique à l’aide de produits chimiques hautement toxiques qui présentent des risques de contamination des puits artésiens, des lacs et rivières, du fleuve et golfe du Saint-Laurent, constituant ainsi une menace aux sources d’eau potable, aux fragiles écosystèmes, aux communautés et à la vie ;

Légalise l’expropriation des citoyennes et citoyens qui s’opposeraient à l’industrie. il prive les citoyens et les municipalités de leurs droits et :

Abolit le recours au référendum populaire par les municipalités ; Refuse aux municipalités le droit de protéger leur environnement et leur eau potable.

LE GAZ NATUREL, UN CUL-DE-SAC QUI NOUS ÉLOIGNE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Alors que les cibles de réduction de gaz à effet de serre du gouvernement québécois prévoient la sortie du pétrole en 2050, le PLQ dans sa Politique de transition énergétique 2030 fait du gaz naturel une énergie de transition. Et il s’assure de la pérennité de son usage en accordant 20 millions du Fonds vert à Énergir pour construire des infrastructures dont la durée de vie est de 50 à 60 ans. Pourtant la science dit qu’en considérant les émissions aux différentes étapes du cycle de vie comme l’extraction, le transport, la distribution et l’après-vie des puits de forage, le gaz naturel – composé en grande partie de méthane – s’avère tout aussi dommageable pour le climat que le pétrole.

QUÉBEC SOLIDAIRE, LE SEUL PARTI PRÊT À AGIR POUR FAIRE CESSER LA DÉPENDANCE DU QUÉBEC AUX HYDROCARBURES !

Québec solidaire est le SEUL parti qui :  s’oppose au développement de l’industrie des hydrocarbures partout au Québec en refusant, notamment, l’exploration et l’exploitation pétrolière et gazière ;

  • refuse le transport du pétrole des sables bitumineux sur le territoire du Québec ;
  • a présenté un projet de loi pour interdire au Québec toute forme de forage incluant la fracturation hydraulique ;
  • a présenté un projet de loi pour rétablir les pleins pouvoirs des municipalités en matière d’aménagement du territoire et de protection des sources d’eau potable.

REJOIGNEZ LE RÉSEAU MILITANT ÉCOLOGISTE DE QUÉBEC SOLIDAIRE QUI APPUIE LA RÉSISTANCE CITOYENNE FACE AU DÉVELOPPEMENT DES PROJETS D’HYDROCARBURES

Contactez le RMÉ-QS : reseau-militant-ecologiste@quebecsolidaire.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec solidaire

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...