Édition du 21 novembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

TD doit cesser de financer la destruction

Greenpeace vient d’interpeler la banque TD pour lui demander de résilier son entente avec Kinder Morgan Canada dans le cadre du projet de pipeline TransMountain qui servirait à l’exportation des sables bitumineux par la côte Ouest.

Tiré du site de Greenpeace Canada.

TD est la banque mandatée par Kinder Morgan pour organiser une offre d’achat publique (émission d’actions), trouver un partenaire pour créer une coentreprise (joint venture) et aider à financer et à réaliser son projet de pipeline dont le coût s’élève à 7,4 milliards de dollars.

Kinder Morgan : un projet irresponsable

Selon les propres mots de TD, « il est évident que les responsabilités environnementales de la Banque TD vont bien au-delà de nos propres opérations commerciales ; elles touchent aussi les activités que nous finançons au moyen de prêts et d’investissements ». Or, financer un projet comme le pipeline de Kinder Morgan va à l’encontre des droits des Premières Nations, menace l’eau, le territoire, le climat planétaire et la biodiversité.

N’en déplaise à TD, nous résisterons, nous ne laisserons pas ce projet se réaliser. Nous protégerons les droits des Premières nations, l’eau potable et le climat et nous arrêterons les pipelines ! Joignez-vous à cet appel à la résistance !

Consentement préalable, libre et éclairé des peuples autochtones : Il est clair que les peuples autochtones n’ont pas donné leur consentement à ce projet. En effet, plus de 120 Premières Nations du Canada et des États-Unis ont signé le Traité d’alliance contre l’expansion des sables bitumineux, et plus de 130 Premières Nations et alliés ont signé la Déclaration pour sauver le fleuve Fraser pour signifier leur opposition à Kinder Morgan.

Les Premières Nations ont déposé 11 contestations judiciaires relatives au projet en alléguant la violation de leurs droits. Des dirigeants des Premières Nations ont affirmé que Kinder Morgan pourrait être « le Standing Rock du Canada », car de nombreuses Premières Nations et alliés ont l’intention d’aller contester la construction du pipeline directement sur le tracé prévu pour celui-ci.

Risque lié au territoire et à l’eau : Avec l’expansion du pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan, le nombre de pétroliers qui circulent dans le port très fréquenté de Vancouver passerait de 60 à 400 pétroliers, mettant en danger 98 000 « emplois côtiers », des rivières à saumons, la faune, le potentiel touristique et la santé des résidents de la Colombie-Britannique. Depuis son acquisition par Kinder Morgan en 2005, le pipeline Trans Mountain a enregistré le triste record de 82fuites dont quatre déversements de pétrole importants.

Risque lié au climat : La réalisation du projet d’expansion du pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan est incompatible avec les engagements internationaux du Canada à l’égard du climat. La réussite financière de ce projet implique le non-respect des objectifs contenus dans l’Accord de Paris sur les changements climatiques. Les émissions de GES en amont (juste pour produire le pétrole) pourraient varier de 13 à 15 mégatonnes (Mt) de dioxyde de carbone (CO2 équivalent) par année. Cela représente l’équivalent d’ajouter plus de 3 millions de véhicules sur les routes. Qui plus est, ces calculs ne tiennent pas compte des émissions de GES en aval évaluées à 71,1 Mt par année.

Biodiversité : Même s’il n’y a pas de déversement, la réalisation de ce projet risque de faire disparaître la population d’épaulards résidents du sud qui est en voie de disparition en Colombie-Britannique. Une toute petite hausse du nombre de pétroliers aura d’immenses répercussions, car le bruit accru provoqué par la circulation de ces navires nuit à l’habitat et au régime des épaulards. Des groupes de conservation ont intenté une action dans laquelle ils allèguent que l’approbation du projet de pipeline par le gouvernement fédéral va à l’encontre de la Loi sur les espèces en péril.

TD devrait plutôt financer des projets à faibles émissions de carbone qui ont besoin de votre soutien financier et qui méritent votre attention.

Nous espérons pouvoir compter sur vous pour réveiller TD.

Signez l’appel à la résistance !

Patrick Bonin

Blogueur pour Greenpeace Canada. Il est aussi responsable de la campagne énergie-climat pour l’organisme.

http://www.greenpeace.org/canada/fr/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...