Édition du 14 août 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec

Toutes ensemble avec Émilie

J’ai été très touchée par le témoignage d’Émilie Ricard, cette jeune infirmière de l’Estrie qui déplorait les conditions dans lesquelles elle est contrainte d’exercer sa profession. Je suis convaincue que ce cri du cœur, beaucoup d’entre vous auraient pu le lancer. Je sais que vous êtes nombreuses à rentrer chez vous épuisées, découragées, parfois même démotivées par votre quotidien au travail.

L’auteure est présidente de la FIQ.

Seules, vous vous sentez peut-être impuissantes face à cette situation. Mais les vives réactions au propos d’Émilie ainsi que la multiplication des prises de parole pour exprimer le ras-le-bol des professionnelles en soins sont autant de preuves que lorsque l’indignation devient collective, celle-ci trouve plus aisément son chemin jusqu’aux oreilles de celles et ceux qui prennent les décisions.

Nos dirigeants de la santé, et même le premier ministre, n’ont pas pu demeurer silencieux face aux critiques qui fusaient de toutes parts. Cette semaine, M. Couillard nous demandait de lui fournir des solutions. Pourtant, il les a déjà en mains depuis longtemps, les solutions. Cela fait plus de deux ans que nous avons négocié un rehaussement de postes ainsi que des actions pour pouvoir établir de nouveaux ratios professionnelles en soins/patient-e-s. Et rien n’a été fait jusqu’à présent.

Les affichages de postes à temps complet que le ministre se targue d’avoir mis en place sont nettement insuffisants. D’autant que les gestionnaires sont incapables de nous assurer qu’ils feront le nécessaire pour instaurer un environnement de travail propice à dispenser des soins sécuritaires et de qualité et d’éviter les heures supplémentaires obligatoires.

Pour que les choses bougent, il faut nous unir, nous concerter et nous mobiliser. N’hésitez pas à faire entendre votre voix et à vous impliquer dans les actions syndicales de votre établissement. Vous pouvez également remplir le formulaire de soins sécuritaires pour dénoncer les situations aberrantes que vous vivez. Enfin, la population est également invitée à ajouter sa voix au chapitre en partageant, dans le Livre Noir de la sécurité des soins, les situations de surcharge de travail et de manque d’effectifs dont elle a été témoin et qui ont pu affecter les soins prodigués dans le réseau de la santé.

Nancy Bédard

Présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...