Édition du 13 novembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Une nouvelle ère : L'abandon des vieux réacteurs nucléaires

Le gouvernement du Canada dépense des milliards de dollars pour ces projets
et il n’y a pas de politique nationale qui l’en empêcherait.

Pourquoi : Un petit point à l’ordre du jour de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) lors de la séance du 22 août 2018 à Ottawa, aura des répercussions profondes et insidieuses :

À 13 h 30 mercredi le 22 août, la Commission discutera d’un document de son personnel intitulé « Laboratoires nucléaires canadiens (LNC) – Rapport d’étape sur les installations prototypes de gestion des déchets des LNC, les laboratoires de Whiteshell et l’initiative de la région de Port Hope ». Les LNC sont le consortium multinational à qui le précédent gouvernement conservateur a confié la tâche, en 2015, de réduire rapidement et à bas prix les obligations nucléaires fédérales, évaluées à 10 milliards de dollars. Avec l’aide de la CCSN, les LNC transforment les vieux réacteurs nucléaires fédéraux en dépôts permanents de déchets nucléaires, au mépris des règles internationales. Ces sites seront dangereusement radioactifs pendant des milliers d’années. Le Gouvernement trahit ainsi son engagement à démanteler avec soin les réacteurs et à remettre les sites dans leur état naturel original.

Le Canada n’a pas de politique nationale en matière de déclassement des réacteurs nucléaires ou de gestion des déchets nucléaires.

Quarante Premières nations, groupes de citoyens et ONG ont écrit au Vérificateur général du Canada pour demander une enquête sur les dépenses de Ressources Naturelles Canada, d’Énergie atomique du Canada limitée et de la Commission canadienne de sûreté nucléaire en matière de déclassement nucléaire.

Événements supplémentaires :

« Pour l’éternité - Le Canada est-il prêt pour l’ère des déchets nucléaires ? » Une séance d’information publique et une exposition de photos se tiendront le 21 août de 16 h à 18 h à la Bibliothèque publique d’Ottawa, Auditorium principal, 120 rue Metcalfe.

Une « Marche au canoë rouge pour la sûreté nucléaire » partira de la place publique du côté ouest de la rue Bank, entre Laurier et Slater, à 10h00 MERCREDI le 22 août. Les intervenants des Premières nations et des ONG seront disponibles pour des entrevues.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...