Édition du 19 juin 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Libre-échange

Unifor déplore à son tour l'imposition de droits anti-dumping sur le papier journal canadien

MONTRÉAL, le 14 mars 2018 - Le plus important syndicat dans le secteur forestier, Unifor, a joint sa voix aux nombreuses organisations qui ont dénoncé l’imposition par les États-Unis de droits antidumping sur le papier non couché (journal et autres produis) produit au Canada.

« Nous l’avons dit lorsque des droits compensatoires ont été décidés et voilà que ça se reproduit pour les droits antidumping. Évidemment nous dénonçons cette décision du gouvernement américain », a critiqué Renaud Gagné, directeur québécois d’Unifor.

Au nombre des usines où Unifor représente des membres qui pourraient être impactés, seule celle de Kruger Trois-Rivières est concernée. En effet, les compagnies Produits forestiers Résolu (PFR) et White Birch sont exemptées de cette taxe.

Le syndicat réagissait ainsi à l’annonce faite hier soir par le département du commerce américain qui impose des droits antidumping préliminaires de 22,16 % à l’industrie canadienne. Ainsi, Kruger, en plus du droit compensatoire préliminaire de 9,93 % imposé en janvier, se voit imposer 22,16 % soit un total 32,09 %, PFR, de son côté, demeure à 4,42 % en droits compensatoires préliminaires et White Birch à 0,65 %.

« Comment est-ce possible qu’une seule plainte puisse mener à l’imposition de droits punitifs alors même que l’industrie aux États-Unis est contre ? Ça n’a pas sens », a déclaré M. Gagné. Rappelons en effet que seule la compagnie NORPAC a porté plainte contre le papier produit au Canada alors que l’ensemble de l’industrie américaine du papier journal était contre l’imposition de droits compensatoires. Les arguments reprennent ceux utilisés pour le dossier du bois d’œuvre à savoir que le prix de la fibre récolté sur les terres publiques est trop bas et équivaut à une subvention.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Libre-échange

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...