Édition du 19 juin 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Économie

Unifor déplore la menace de Trump d'imposer une taxe sur l'aluminium

MONTRÉAL, le 1er mars 2018 - Réagissant aux déclarations du président américain Donald Trump plus tôt aujourd’hui sur l’imposition possible d’une taxe sur l’aluminium et l’acier importés aux États-Unis, le syndicat Unifor se désole de cette nouvelle menace sur les emplois, l’économie et les régions.

« Après le bois d’œuvre, le papier journal, le papier surcalandré, la CSeries, voilà que les États-Unis s’attaqueraient à l’acier et l’aluminium, c’est le comble. Ça n’a vraiment plus de sens », a dénoncé Renaud Gagné, directeur québécois d’Unifor.

Même si les pays touchés n’ont pas été précisés, le président Trump a fait référence à de possibles taxes de 25 % sur l’acier et 10 % sur l’aluminium. Il serait illogique que la production canadienne et québécoise soit touchée « d’autant que l’aluminium produit ici est un aluminium propre produit à partir d’énergie renouvelable et non pas de charbon ou autre combustible. Mais on n’est pas à une surprise près avec l’administration Trump, on a déjà vu des décisions illogiques », a commenté M. Gagné. Le syndicat donne en exemple le dossier du papier journal où une seule plainte provenant d’une seule compagnie a entraîné l’imposition de taxes alors même que l’industrie papetière était contre et que plusieurs joueurs dans les médias et les imprimeries avaient exprimé leur désaccord.

Les exportations d’aluminium canadien assurent du travail à plus de 160 000 personnes au sud de la frontière qui font des pièces à partir de la matière première. « On compte sur le bon sens des élus américains pour comprendre la situation », ont conclu les dirigeants syndicaux.

Le syndicat Unifor représente près de 1500 membres dans l’industrie de l’aluminium au Québec.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Économie

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...