Édition du 12 décembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Libre-échange

Unifor fait preuve de solidarité envers les travailleurs mexicains

OTTAWA, le 22 sept. 2017 - Lors d’un rassemblement tenu aujourd’hui à l’extérieur de l’ambassade mexicaine à Ottawa, les membres d’Unifor, y compris deux autobus remplis de travailleurs en grève de l’usine General Motors à Ingersoll, ont exprimé leur solidarité envers les travailleurs mexicains relativement aux échecs de l’ALENA.

« Lorsque l’Accord de libre-échange nord-américain a été signé, on nous a dit que les salaires des Mexicains augmenteraient et qu’ils se sortiraient de la pauvreté, ce qui ne s’est pas produit », a déclaré Jerry Dias, président d’Unifor à l’échelle nationale.

Le rassemblement a commencé par une minute de silence à la mémoire des victimes du tremblement de terre de mardi, puis le syndicat a annoncé qu’il allait faire un don de 150 000 $ à la Croix-Rouge mexicaine pour venir en aide aux sinistrés. Arturo Hernandez-Basave, chef de mission adjoint à l’ambassade du Mexique, a remercié Unifor pour sa contribution au rassemblement.

« Nous voulons montrer notre appui en ces temps tragiques ainsi que notre engagement visant à aider les Mexicains à bâtir un avenir plus prospère », a soutenu M. Dias.

Des travailleurs des États-Unis et du Mexique ont également offert des messages de solidarité. Bob Orr, secrétaire-trésorier d’Unifor qui était au Mexique pour rencontrer des travailleurs juste avant le tremblement de terre, a lu une déclaration des syndicats mexicains appelant tous les travailleurs des trois pays à faire front commun.

« Nous luttons pour empêcher que l’ALENA soit adopté sans qu’il y ait de garanties à l’égard de conditions de travail décentes, du respect des droits fondamentaux des travailleurs et du droit à un développement durable dans chaque nation », a affirmé M. Orr.

Peter Knowlton, président, Ouvriers unis de l’électricité, de la radio et de la machinerie d’Amérique, a affirmé qu’Unifor a mené la lutte en vue d’un meilleur accord.

« Unifor est en train de changer le mouvement syndical, non seulement au Canada, mais aussi aux États-Unis », a t-il conclu.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Libre-échange

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...