Édition du 11 décembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections 2018

Vincent Marissal

Il y a des personnes qui font circuler sur leur mur Facebook un vieux texte de Vincent Marissal (Cyberpresse, 22 novembre 2008). C’est de bonne guerre, mais cela me semble un peu disgracieux. Voici ce que je pense d’un tel exercice.

Y a-t-il quelqu’une ou quelqu’un pour nous rappeler les slogans hostiles à l’endroit du Parti québécois qu’ont pu répéter, à satiété, les ex-marxistes-léninistes durant les manifestations des années soixante-dix et le début des années quatre-vingt ? Vous vous souvenez d’avoir entendu "Parti libéral : parti du capital !" ; "Parti québécois : parti bourgeois !". Une personne a-t-elle le droit de changer d’idée ? Peut-elle modifier, même à 180 degré, ses analyses ? La politique est le monde des sincérités successives, parole de politicienne ou de politicien, parole d’un jour. Lisée a le droit de changer d’idée et de ne pas se faire reprocher son passé ML. Il me semble que Marissal a le droit au même traitement. C’est une chose de vouloir élever le débat, cela en est une autre de se livrer à une rivalité qui tourne autour du caractère changeant des idées d’une personne. Doit-on toujours rester fidèle à la même idée toute sa vie durant ? Y a-t-il encore des partisanes et des partisans du fixisme ? En passant, jusqu’à maintenant il m’est arrivé de voter pour le Parti québécois, pour le Parti vert, une fois pour Québec solidaire et plus souvent qu’autrement j’ai annulé mon vote. Mon choix repose sur le programme du parti et les enjeux du moment. Je vous rappelle que le vote est secret. Je ne vous dirai pas ce que je vais faire lundi le 1er octobre 2018. D’ici là, je me propose de lire le livre d’Étienne de La Boite intitulé le Discours sur la servitude volontaire. Une lecture un peu plus éclairante et un peu plus inspirante que les vieux écrits de Marissal ou de Lisée.

Yvan Perrier

Mots-clés : Élections 2018 Québec
Yvan Perrier

Yvan Perrier est professeur de science politique depuis 1979. Il détient une maîtrise en science politique de l’Université Laval (Québec), un diplôme d’études approfondies (DEA) en sociologie politique de l’École des hautes études en sciences sociales (Paris) et un doctorat (Ph. D.) en science politique de l’Université du Québec à Montréal. Il est professeur au département des Sciences sociales du Cégep du Vieux Montréal (depuis 1990). Il a été chargé de cours en Relations industrielles à l’Université du Québec en Outaouais (de 2008 à 2016). Il a également été chercheur-associé au Centre de recherche en droit public à l’Université de Montréal.
Il est l’auteur de textes portant sur les sujets suivants : la question des jeunes ; la méthodologie du travail intellectuel et les méthodes de recherche en sciences sociales ; les Codes d’éthique dans les établissements de santé et de services sociaux ; la laïcité et la constitution canadienne ; les rapports collectifs de travail dans les secteurs public et parapublic au Québec ; l’État ; l’effectivité du droit et l’État de droit ; la constitutionnalisation de la liberté d’association ; l’historiographie ; la société moderne et finalement les arts (les arts visuels, le cinéma et la littérature).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Élections 2018

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...