Vous êtes ici : Accueil > Politique québécoise > Environnement > Le MDG et Schiste 911, des initiatives « sophistiquées » selon une étude de l’industrie

mardi 5 mars 2013, par Philippe Duhamel

Enregistrer au format PDF impression
|

Environnement

Le MDG et Schiste 911, des initiatives « sophistiquées » selon une étude de l’industrie


Une étude menée par Control Risks, une firme internationale de consultants en gestion de risques pour grandes organisations commerciales et gouvernementales, s’est récemment penchée sur l’opposition grandissante aux technologies de fracturation pour l’extraction d’hydrocarbures à l’échelle mondiale. L’étude menée pour le compte de l’industrie de la fracturation fait référence au niveau élevé d’organisation du mouvement citoyen au Québec, à sa forte présence dans les médias sociaux, et présente Moratoire d’une génération et Schiste911 comme des initiatives « sophistiquées ».

L’étude de Control Risks en ligne : http://bit.ly/XfjiQb

Les mouvements citoyens de quelque 32 pays ont été étudiés pour évaluer les risques qu’ils posent à l’implantation de l’industrie et à la « sécurité » de ses investissements. Le Québec figure au rang des régions où la vigueur du mouvement citoyen est évaluée comme importante (« significant »).

En page 8 du rapport de la firme de consultants Control Risks intitulé The Global Anti-Fracking Movement : What it Wants, How it Operates and What’s Next, on note en effet :

« In line with the generic evolution of social movements, online and social media are also instrumental in organising and mobilising the anti-fracking movement. Local and national anti-fracking demonstrations, for example, are promoted heavily via Facebook pages and Twitter feeds, with websites providing ready-made templates for posters, T-shirts and banners. At the more sophisticated end of the spectrum, for example, the anti-shale Quebecois (Canada) campaign Moratoire d’une generation maintains a dedicated initiative – Schiste 911 – to alert activists by email to drilling activity in the province. In addition, major actions – such as the stop the Frack Attack demonstration in Washington, dC, in July 2012 (endorsed by more than 130 organisations) or the worldwide Global Frackdown in september 2012 – often have sophisticated, dedicated websites that bundle fundraising, outreach, organisation and networking tools. »

Traduction (les caractères gras sont de nous) :

« Suivant en cela l’évolution typique d’autres mouvements sociaux, les ressources en ligne et les médias sociaux jouent un rôle déterminant dans l’organisation et la mobilisation du mouvement contre la fracturation. Ainsi, les manifestations locales et nationales contre fracturation font l’objet de promotions intenses par le biais du réseau Facebook et des gazouillis Tweeter, avec des sites web offrant des modèles préfabriqués pour la production d’affiches, de chandails, de bannières. À l’extrémité la plus sophistiquée du classement, par exemple, la campagne québécoise (au Canada) de Moratoire d’une Génération entretient une initiative consacrée — Schiste911 — servant à alerter par courriel les activistes de toute activité de forage éventuel dans la province. De plus, des actions importantes — comme la manifestation Stop the Frack Attack à Washington DC en juillet 2012 (appuyée par plus de 130 organisations) ou la journée mondiale Global Frackdown, en septembre 2012 —, offrent des sites dédiés sophistiqués réunissant des outils de financement, de sensibilisation, d’organisation et de réseautage. »

Le document a ceci de rassurant que l’industrie semble à même de constater que les stratégies citoyennes déployées au Québec ont eu des impacts significatifs. À l’instar d’autres mouvements dans le monde, notamment en France, les groupes québécois constituent un « risque sérieux » pour l’industrie de la fracturation, en ce sens qu’ils demeurent capables de freiner, voire de paralyser son implantation à court, moyen et, espérons-le, long termes.

Nous appartenons à un mouvement mondial. Ce mouvement gagne du terrain. Le rapport de Control Risks démontre que notre impact est à la fois redouté et grandissant. Voyons-le comme une confirmation de notre efficacité.

Ne lâchons surtout pas.