Vous êtes ici : Accueil > Culture > Livres et périodiques > L’occident terroriste - D’Hiroshima à la guerre des drones de Noam Chomsky et Andre Vltchek

mardi 5 mai 2015, par Élodie Comtois

Enregistrer au format PDF impression
|

Livres

L’occident terroriste - D’Hiroshima à la guerre des drones de Noam Chomsky et Andre Vltchek


Avec deux textes inédits sur les attentats de Charlie Hebdo

« Il y a assurément deux façons d[e] parler [du terrorisme], car le terrorisme n’est pas considéré comme tel lorsqu’il est pratiqué (et sous une forme nettement plus meurtrière) par ceux qui, de par leur pouvoir, sont parés de vertu. »

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le colonialisme et le néocolonialisme occidentaux ont causé la mort de 50 à 55 millions de personnes, le plus souvent au nom de nobles idéaux comme la liberté et la démocratie. Pourtant, l’Occident parvient à s’en tirer en toute impunité et à entretenir, aux yeux du reste du monde, le mythe voulant qu’il soit investi de quelque mission morale. Comment y arrive-t-il ?

Dans ce livre d’entretiens, Noam Chomsky et Andre Vltchek démontent la puissance de cet appareil de propagande qui permet à l’Occident de dissimuler ses crimes et le rôle véritable qu’il joue dans le reste du monde. S’ouvrant sur l’histoire du kiosque à journaux de New York où le jeune Chomsky a commencé à faire son éducation politique, leur discussion s’élargit progressivement sur des sujets tels que les bombes nucléaires larguées sur Hiroshima et Nagasaki, la guerre froide, les mésaventures étatsuniennes en Amérique latine (Salvador, Nicaragua, Guatemala, Chili, Cuba), l’Inde et la Chine, l’intervention de l’OTAN en ex-Yougoslavie, les attentats du 11-Septembre, l’invasion militaire de l’Irak, le Printemps arabe, le fiasco de la Lybie et de la Syrie, ainsi que la guerre des drones.

À travers ce survol, les auteurs critiquent de façon magistrale l’héritage funeste du colonialisme et l’exploitation éhontée des ressources naturelles de la planète exercée par l’Occident.

Ce dialogue passionnant entre deux érudits de géopolitique est augmenté de deux articles qu’ils ont publiés dans la foulée de l’attaque contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, à Paris, en janvier 2015, dénonçant l’hypocrisie occidentale vis à vis d’un terrorisme qu’il a largement contribué à développer.

Noam Chomsky est linguiste, analyste des médias et professeur au Massachusetts Institute of Technology. Il est célèbre dans le monde entier pour ses écrits, notamment les livres suivants aux Éditions Écosociété : L’an 501, Le pouvoir mis à nu, Le nouvel humanisme militaire, Les dessous de la politique de l’Oncle Sam, Propagandes, médias et démocratie, Quel rôle pour l’État ?, Israël, Palestine, États-Unis : le triangle fatidique et La poudrière du Moyen-Orient.

André Vltchek est romancier, philosophe, cinéaste, dramaturge et journaliste d’enquête. Il a couvert des dizaines de pays en guerre, de la Bosnie au Pérou en passant par la République du Congo, le Sri Lanka et le Timor-Oriental. Son blogue http://andrevltchek.weebly.com rassemble ses articles et réalisations.

Écosociété