Vous êtes ici : Accueil > Politique québécoise > Politique > Élimination de Sainte-Marie-Saint-Jacques : « La CRÉ augmente les distorsions au lieu de les corriger »

mardi 14 février 2017, par Christian Montmarquette

Enregistrer au format PDF impression
|

Québec solidaire

Élimination de Sainte-Marie-Saint-Jacques : « La CRÉ augmente les distorsions au lieu de les corriger »

Tel que l’a affirmé Manon Massé dans un récent Tweet,


2.5 millions de votes ne comptent pas et sont carrément jetés à la poubelle à chacune des élections au Québec. Comme le revendique Québec Solidaire depuis sa fondation, il faut changer le mode de scrutin actuel pour un mode de scrutin proportionnel. Faire autrement, c’est mépriser les électeurs.trices et mépriser la démocratie.

Avec 10% des appuis populaires, en toute justice ce n’est pas deux ou trois députés.es que Québec Solidaire devrait avoir. Mais bien, dix ou douze députés.es. En éliminant Sainte-Marie-Saint-Jacques de la carte - ce qui risque de retirer une députée à Québec Solidaire - la Commission de la représentation électorale (CRE) va donc exactement dans le sens contraire de son mandat et d’une représentation juste et équitable de la démocratie en augmentant les distorsions plutôt que de les corriger.

Et ce n’est pas « Manon Massé » qui y perdra au change. Mais bien, les citoyens et les citoyennes du Québec.

Christian Montmarquette