Vous êtes ici : Accueil > Politique québécoise > Politique > Québec solidaire lance le Chantier Renouveau politique 2018

mardi 21 février 2017, par Québec solidaire

Enregistrer au format PDF impression
|

Québec solidaire

Québec solidaire lance le Chantier Renouveau politique 2018


Les porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé et Andrés Fontecilla, ont lancé le Chantier du Renouveau politique 2018, une démarche ambitieuse visant à rassembler les forces progressistes et indépendantistes québécoises à l’orée des élections générales de 2018.

Le Chantier du Renouveau politique 2018 émane d’un constat fait par les membres de Québec solidaire lors du Conseil national 2016 : la politique est bloquée au Québec. « Le lourd bilan de l’austérité libérale en matière de santé et d’éducation suit la ligne droite de vingt ans de gouvernements qui ne servent plus le bien commun. Il est temps d’offrir une proposition de changement substantiel aux Québécoises et aux Québécois », avance Manon Massé, députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques et porte-parole par intérim de Québec solidaire.

Deux volets : société civile et partis politiques

Le premier volet du Chantier cherche à rassembler la société civile. Dans un premier temps, les associations de Québec solidaire feront un travail de reconnaissance dans leur région pour entamer un dialogue avec les acteurs et actrices du changement social. « Dans le cadre du Chantier Renouveau politique 2018, nous cherchons avant tout à rassembler les gens engagés dans les organisations progressistes qui partagent notre constat du blocage politique actuel et qui désirent, comme nous, trouver une formule novatrice pour changer la donne », poursuit Mme Massé. Une attention particulière sera portée aux voix marginalisées, dont les Premières nations et les minorités visibles.

Ce volet du Chantier Renouveau politique 2018 vise à poser les bases d’une convergence électorale avec la société civile. Plusieurs formules de collaboration seront abordées par Québec solidaire, qui saisira également l’occasion pour enrichir ses propositions concrètes pour l’avenir du Québec.

Le deuxième volet du Chantier concerne les collaborations avec d’autres partis politiques, dont le Parti québécois et Option nationale.

Québec solidaire tiendra une journée nationale et régionale de réflexion et de discussion sur les alliances électorales le samedi 8 avril prochain, dans la région de Québec. Elle débutera par un panel qui sera diffusé sur le Web. Toutes les associations locales et régionales seront invitées à tenir, par la suite, des rencontres de discussion sur ce thème.

Lors du congrès de mai 2017, les membres de Québec solidaire seront appelés à trancher sur la possibilité d’alliances politiques ou électorales et, le cas échéant, sur la forme éventuelle que prendront ces alliances. Ses suites détermineront la poursuite du dialogue avec la société civile et les partis politiques dans le but de faire élire des candidatures progressistes et indépendantistes en 2018.

Appel aux progressistes engagés

Les gens engagés dans une organisation ou un mouvement de la société civile sont invités à contacter Québec solidaire au pour appuyer ou faire partie de la démarche du Chantier.

« On appelle les Québécoises et les Québécois qui militent dans leur syndicat local, dans leur comité de quartier, dans leur conseil d’établissement ou au municipal à venir nous parler de leurs solutions pour débloquer la politique et tracer avec nous les contours de la collaboration. Vous êtes en colère contre le gouvernement Couillard ? Vous croyez qu’il est temps de passer à autre chose après vingt ans d’immobilisme ? Passons à l’action », conclut Andrés Fontecilla, président et porte-parole de Québec solidaire.